Santé

La drépanocytose touche 14% de la population ivoirienne

InnerWheel - Jean-Claude Jouasi- minitère-mines-géologie - drépanocytose

La drépanocytose, cette pathologie héréditaire touche 14% de la population ivoirienne

Photo : AIP

Abidjan, 15 mars (AIP) – La drépanocytose, cette pathologie héréditaire touche 14% de la population ivoirienne, a révélé jeudi, à Grand Bassam, le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, à l’ouverture de la 17 ème Assemblée générale annuelle de l’International Inner Wheel du district 909.

International Inner Wheel est une ONG féminine de bénévolat et de services dans le monde. Elle est présente dans plus de 104 pays et subdivisée en district. Chaque district est dirigé par un gouverneur, élu pour un an. Le district 909 regroupe les clubs de huit pays de l’Afrique occidentale à savoir, le Bénin, la Guinée, le Niger, Le Burkina Faso, le Mali, le Togo, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

«J’ai la ferme conviction que cette 17 ème Assemblée générale annuelle de l’International Inner Wheel du district 909, vous armera pour véritablement et durablement consolider vos bases et lutter efficacement contre ce tueur silencieux qu’est la drépanocytose», a déclaré le ministre Jean-Claude Kouassi, lui-même drépanocytaire AS, qui ne fais plus de crise depuis l’âge de 14 ans.

Il a pris l’engagement d’apporter son soutien à l’International Inner Wheel dont l’action majeure à réaliser pour ce mandat 2018-2019, porte sur la lutte contre la drépanocytose, « une maladie qui affecte principalement la race noire ».

Lire aussi :
Du matériel médical destiné à renforcer le plateau technique de sept cliniques du diabète et de l’hypertension artérielle

La drépanocytose, selon Dr Yves Toualy, est une maladie génétique héréditaire qui affecte l’hémoglobine des globules rouges, une protéine essentielle à la fonction respiratoire permettant notamment le transport de l’oxygène dans l’organisme. Les globules rouges des personnes atteintes prennent la forme de faucilles et lèsent mortellement les tissus et les organes. Plusieurs symptômes caractérisent la maladie dont les plus courants sont une anémie chronique (se traduisant par une fatigabilité, des vertiges, des essoufflements), des crises douloureuses et une sensibilité plus importante aux infections. Les traitements disponibles restent limités et la recherche s’efforce de trouver des alternatives thérapeutiques.

(AIP)

tg/kam

Commentaires
Haut