Politique

Des militants du Pdci démentent avoir rallié un mouvement proche du pouvoir

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Des délégués du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir) ont démenti vendredi le ralliement de secrétaires généraux de section de la Région du Moronou (est) au Pdci-Renaissance, un mouvement proche du parti au pouvoir, dans un communiqué.

Suite à des « investigations » les délégués départementaux et communaux du Moronou affirment « qu’aucun des 134 secrétaires généraux de section connus dans la Région, n’a rallié ni le mouvement dit PDCI-Renaissance, ni le RHDP Unifié (pouvoir) », indique le communiqué transmis à APA.

Cette note qui se veut une recadrage, intervient après des informations relayées depuis début mars faisant état de ce que « soixante-huit (68) secrétaires généraux de section du Pdci de la Région du Moronou, auraient rallié le RHDP Unifié, via le mouvement dit PDCI-Renaissance », issu du Pdci.

Selon les délégués départementaux et communaux du Moronou, « M. Assandé Yao Bernard s’est prévalu du titre de secrétaire général de section du Pdci de M’Batto 2 et a parlé au nom de ce groupe », alors qu’ il « ne figure nullement sur la liste des secrétaires généraux de section de cette délégation ».

De même « M. Kassi Kouamé, étudiant en anglais, s’est lui aussi prévalu du titre de secrétaire général de section de Kangandi, de la délégation de Bongouanou commune (alors qu’ il) ne figure nullement lui aussi sur la liste des secrétaires généraux de section de cette autre délégation », souligne le texte.

« Face à cette pratique, les militants du Pdci opposent toujours des refus catégoriques qui gardent nos bases intactes et fidèles au Pdci », poursuit le communiqué, qui note que les militants de la Région manifestent « leur fidélité et loyauté aux idéaux du Pdci et à son président Henri Konan Bédié ».

Une «guerre» de positionnement en vue de l’élection présidentielle de 2020 est engagée entre le Pdci et ses ex-alliés du Parti unifié Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix) depuis le retrait de l’ex-parti unique de la coalition au pouvoir.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut