Bénin

14 Mars 2019 – Les explications de la Cena sur la disqualification de l’opposition à la Une

APA – Cotonou (Bénin) De notre correspondant : Ulvaeus Balogoun – La sortie médiatique hier mercredi de la Commission électorale nationale autonome (Cena) pour communiquer sur le travail qu’elle a effectué dans le cadre des prochaines législatives est le sujet le plus en vue dans les quotidiens béninois parcourus jeudi par APA.

« Controverse autour du rejet de listes de candidatures, la Céna livre sa part de vérité », titre La Nation.

Le quotidien de service public renseigne ainsi que le président de la Cena, Emmanuel Tiando, a dévoilé étape par étape les conditions et critères d’examen des dossiers de candidatures des sept partis politiques ayant déposé leur dossier.

Les membres de cette institution ont balayé, à l’occasion, du revers de la main les allégations selon lesquelles ils auraient accordé un traitement de faveur à certains partis politiques contre d’autres dans le cadre de l’examen des dossiers de candidature en vue des législatives prochaines.

Le Matinal évoque la même information sous le titre : « Accusée par l’opposition, La Céna réplique ». Le quotidien rapporte les propos de Emmanuel Tiando qui se penche sur le cas du Parti du renouveau démocratique et explique qu’en réalité, ce parti devrait se réjouir du traitement qui lui a été appliqué parce que certaines fautes n’ont pas été prises en considération dans la délibération de la plénière.

Il affirme que 17 fautes ont été initialement relevées dans le dossier dudit parti, soulignant en outre que plusieurs fautes ont été identifiées au niveau des dossiers des autres partis politiques. Mais à l’arrivée, précise le journal, la Cena n’a retenu que des observations qui constituent véritablement une violation flagrante du code électoral.

En revanche, Matin Libre note que «La Cena s’embourbe» en essayant de s’expliquer sur les craintes que nourrissent certains à son endroit quant à la suite du processus.

Pour le journal, le président Tiando confirme qu’il existe bel et bien des irrégularités sur les listes des partis du chef de l’Etat. Mais le quotidien se demande s’il revient à la Cena de juger de ces irrégularités de mineures par rapport à d’autres ou tout simplement d’appliquer la loi.

Toutefois, Le Leader du Jour estime que « le Président Emmanuel Tiando se désole et indexe les faussaires » là où Bénin Intelligent note que «La Céna persiste, signe et déroule son calendrier» malgré les critiques.

UB/odl/cat/APA

Commentaires
Haut