Café et Cacao

Des études pour l’amélioration de la chaîne des valeurs du cacao au port de San Pedro présentées

La délégation du port d’Amsterdam et leurs partenaires du PASP

Photo : AIP

San Pedro, 14 mars (AIP) – Le Port Autonome de San Pedro (PASP) et le Port d’Amsterdam International ont présenté, mercredi, au cours d’un atelier organisé à San Pedro, les études qu’ils ont menées sur les analyses de la chaîne de valeurs du cacao dans la région et les processus logistiques actuels au PASP.

Financée par la Banque mondiale et dirigée par l’université des sciences appliquées d’Amsterdam, l’étude sur l’analyse de la chaîne de valeurs du cacao dans la région de San Pedro, vise à produire un modèle quantifiable qui permettra l’identification des forces et des goulots d’étranglement dans le processus de la chaîne du cacao au niveau de la région. La présentation a été faite en présence du préfet de région, du représentant du ministre des Transports, du président du Conseil régional, et de responsables d’entreprises nationales et internationales.

Concernant les processus logistiques actuels au PASP, une étude a été faite à San Pedro du 3 au 05 juillet 2018, avec l’appui de l’ambassade des Pays-Bas en Côte d’Ivoire, lors d’une mission conduite par le DG du Port d’Amsterdam International, Gert-Jan Nieuwenhuizen. Cette étude devrait faire profiter de l’expertise néerlandaise et contribuer positivement aux processus logistiques des entreprises de la place portuaire de San Pedro.

Selon le Directeur général du PASP, Hilaire Lamizana, ces deux études sont une contribution pertinente à la relation bilatérale entre la Côte d’Ivoire et les Pays-Bas, à partir de la coopération entre le PASP, premier port d’exportation de cacao au monde, et le Port d’Amsterdam International, premier port d’importation de cacao au monde.

Le port de San Pedro étant, selon le DG Lamizana, « un nœud important dans la chaîne logistique (…), l’amélioration de ses procédures logistiques et administratives aura donc un impact significatif sur les activités commerciales ».

Le représentant du ministre des Transports, Benjamin Soro, Directeur de cabinet dudit ministère, a salué les avancées de cette « coopération mature » entre les deux ports et souhaité sa bonne exécution pour l’amélioration des activités portuaires à San Pedro, surtout pour le développement de la région Ouest de la Côte d’Ivoire et l’essor économique de la Côte d’Ivoire.

Le 11 février 2015, un “Mémorandum of Understanding (MOU)” a été signé entre les ports de San Pedro et d’Amsterdam International. Un accord a été ensuite scellé, le 23 février 2018, à Amsterdam, lors de la 6ème édition du CHOCOA, le festival international qui rassemble les acteurs du cacao et du chocolat.

Cette coopération vise à renforcer la collaboration des deux ports dans de nombreux domaines, notamment dans le développement durable, la sécurité portuaire et l’échange d’expériences dans les opérations portuaires, les systèmes d’informations, l’optimisation et l’exploitation des infrastructures et la logistique portuaire.

(AIP)

jmk/fmo

Commentaires
Haut