Culture

La JIF 2019 célèbre la citoyenneté, le développement durable et la paix

Le 20 mars de chaque année, depuis 1988, les francophones des cinq continents fêtent la langue française

Photo : AIP

Abidjan, 6 mars (AIP) – La Commission Nationale de la Francophonie (CNF), interface de la Francophonie en Côte d’Ivoire célébrera la journée Internationale de la francophonie autour du thème, «Paix, Citoyenneté et Développement : Les Femmes et les Jeunes de Côte d’Ivoire s’engagent!», en vue de retenir les femmes et les jeunes dans l’exercice effectif d’une citoyenneté active au service du développement durable et de la consolidation de la paix.

Ce thème de l’engagement des femmes et des jeunes, selon la CNF, est une stratégie de mobilisation accrue à la fois de ces cibles, mais aussi d’invitation de toute la population vivant sur le sol de la Côte d’Ivoire à aller résolument à la réconciliation et à la paix durable, fondements d’un développement humain durable.

Cinq régions du pays, à savoir Abidjan, San-Pedro, Bouaké, Bondoukou et Man ont été choisies pour les festivités qui vont se tenir du 12 au 26 mars. Elles seront l’occasion de former respectivement 200 jeunes, sensibiliser 100 femmes, et issus de différentes associations et ONG, à la citoyenneté et au volontariat et à la culture entrepreneuriale par le numérique. Ces festivités vont s’atteler à familiariser également 100 jeunes, avec l’économie culturelle à travers une présentation des métiers du cinéma.

Le 20 mars de chaque année, depuis 1988, les francophones des cinq continents fêtent la langue française et les valeurs de la Francophonie. Ils affirment leur volonté de vivre ensemble, de construire ensemble leur avenir au-delà de leurs différences et de redonner la dignité à la personne humaine au regard de la devise de la Francophonie : « Egalité, Complémentarité et Solidarité ».

La célébration de la Journée Internationale de la Francophonie est aussi l’occasion d’informer et de vulgariser les recommandations et résolutions des instances.

Ces dernières années, face aux grands défis mondiaux, la Francophonie s’évertue à traiter à la base la racine des principales sources d’insécurité et d’instabilité, freins à l’instauration de la paix véritable et au développement, que sont entre autres, le chômage, les conflits intra et inter-communautaires, les crises et les rébellions répétitives dans certains pays, l’incivisme exacerbé, le banditisme transfrontalier, le terrorisme, la prolifération des armes légères, la montée de l’intégrisme religieux et les migrations clandestines.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut