Cinema

Le réalisateur rwandais Karekezi remporte l’étalon d’or du Yénnenga à Ouagadougou

Noel Karekezi avec les président du Burkina Faso et du Rwanda

Photo : AIP

Abidjan, 4 mars (AIP) – Le réalisateur rwandais, Joël Karekezi, a remporté, l’étalon d’or du Yénnenga, grand prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou FESPACO qui se tient tous les deux ans au Burkina Faso.

Ce prix lui a été décerné samedi à Ouagadougou pour son film “The mercy of the jungle” ou “La miséricorde de la jungle” lors de la 26ème édition du FESPACO en présence des chefs d’Etat du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta et du Rwanda, Paul Kagamé.

“C’était un grand rêve pour moi, pour toute mon équipe. Nous devons continuer à réaliser nos rêves, pour revenir au Fespaco avec un autre film”, a réagi Karekezi à la fin du festival.

Le film “The mercy of the jungle” sorti en 2018 met en scène deux soldats de l’armée régulière de la République démocratique du Congo. Il montre l’amitié entre les deux soldats, l’absurdité de la guerre et le lourd tribut payé par les populations, avec de magnifiques images de la forêt tropicale.

Plusieurs prix ont été également décernés lors de la clôture de cette 26ème édition du FESPACO, dont deux poulains aux réalisatrices sénégalaises, Khadidiatou Sow avec “Une place dans l’avion” et Angèle Diabang avec “Un air de Kora”.

Joël Karekezi, qui prenait part au Fespaco pour la première fois, est un orphelin du génocide” rwandais de 1994. Il a grandi dans des camps de réfugiés et s’est formé seul au cinéma. Karekezi est également auteur du court métrage “The Pardon”, consacré à la réconciliation entre Tutsis et Hutus après le génocide rwandais. Ce film a remporté le prix Golden Impala du Festival du film d’Amakula, en Ouganda.

(AIP)

sdaf/kam

Commentaires
Haut