Environnement

La Fondation des parcs et réserves de Côte d’Ivoire renouvelle son appui financier à l’OIPR

L’octroi de ce fonds est consécutif à la bonne gestion des plans d’opérations de ces parcs par l’Office

Photo : AIP

Abidjan, 1er mars (AIP)- La Fondation des parcs et réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI) a renouvelé, vendredi, à Abidjan, son appui financier à l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), en lui octroyant la somme de 1,279 milliard de francs d’un milliard, pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine naturel des parcs nationaux et réserves.

« Pour l’exercice 2019, la Fondation va octroyer à l’OIPR, une subvention de 1,279 milliard de FCFA pour le financement des parcs nationaux de Taï, de la Comoé, d’Azagny et du Mont-Sangbé. Ce qui portera à 4,67 milliards de FCFA, le montant octroyé à l’OIPR par la Fondation à partir du fonds de dotation depuis 2014 », a déclaré le président du conseil d’administration du FPRCI, Bernard N’Doumy.

Il a expliqué que l’octroi de ce fonds est consécutif à la bonne gestion des plans d’opérations de ces parcs par l’Office. « Notre objectif, à moyen terme, est d’octroyer à partir du fonds de dotation, une subvention annuelle de près de 2 milliards de francs CFA à l’OIPR pour la conservation de notre réseau d’aires protégées », a-t-il indiqué.

Selon lui, les parcs nationaux et réserves qui bénéficient du financement de la Fondation, représentent 86,52% de la superficie totale du réseau des parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire.

Le directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, François Kouablan, a rappelé que pour la conservation de la diversité biologique, le Gouvernement a mis en place un réseau de 14 parcs nationaux et réserves naturelles qui sont représentatifs de l’ensemble des écosystèmes de la Côte d’Ivoire. « Ces derniers constituent aujourd’hui les principaux sanctuaires naturels des espèces fauniques et floristiques de notre diversité biologique », a-t-il indiqué.

Le représentant du ministre Joseph Séka Séka a exprimé la gratitude du gouvernement au donateur, à la France et à l’Allemagne, « pour l’inestimable appui technique et financier qu’ils ne cessent d’apporter à nos parcs et réserves ». Il s’est félicité du bon déroulement de la réforme mise en place par la Côte d’Ivoire pour protéger ses aires.

« Ces appuis ont été portés cette année à 370 millions de francs CFA et 570 millions de francs CFA respectivement pour les parcs nationaux de Comoé et de Taï. A ces deux parcs nationaux, deux autres parcs à savoir les parcs nationaux d’Azagny et du Mont Sangbé recevront chacun cette année la somme d’environ 150 millions de francs CFA pour la mise en œuvre de leurs plans d’opérations pour l’exercice 2019 », a assuré M. Kouablan.

(AIP)

gak/fmo

Commentaires
Haut