Economie

Le FIRCA vulgarise ses farines à base de produits locaux au SIA 2019

Mme Tra Bi Isabelle du FIRCA annonce l’existence de farines à base de tubercules ou de céréales (@SIA, Paris, le 25/02/2019)

Photo : AIP

Paris (France), 27 fev (AIP) – Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAO/WAAPP), le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) a travaillé sur la transformation du manioc, de la banane plantain, de l’igname, du maïs et du tarot, pour en faire de la farine.

Interrogée par l’AIP, lundi, en marge d’une conférence du FIRCA prononcée au 56ème Salon international de l’agriculture de Paris (SIA 2019), la chargée de communication au FIRCA, Mme Tra Bi Gagnié Isabelle, a expliqué que la farine obtenue par ses différentes spéculations est sans gluten.

« Le FIRCA a trouvé qu’au-delà de ce que nous connaissons de ces produits, il y avait la possibilité de faire de la farine avec… Ces différentes farines sont utilisées ou ont été utilisées par les pâtissiers. Leur valeur nutritionnelle a été aussi évaluée », a-t-elle précisé.

Selon Mme Tra Bi, cette farine qui peut être utilisée « au-delà de l’entendement des Ivoiriens » sert à faire de la pâtisserie, de la boulangerie, de la viennoiserie, etc.

A la différence de la farine de blé, celles-ci sont sans gluten, a-t-elle insisté, signalant toutefois qu’il convient de les associer avec celle du blé. « Il faut toujours composer avec de la farine de blé (…) pour permettre à ces différents mets de coller », a-t-elle indiqué, notant que le pain composé peut durer deux à trois jours et reste bon à consommer.

Le FIRCA est donc venu au SIA avec ces farines pour les faire connaître à la Diaspora africaine et aux Occidentaux, ainsi que pour tisser des partenariats et avoir des contacts à l’effet de les vulgariser.

Pour la production de ces farines, une unité de transformation est implantée à Yamoussoukro, dans le Centre de la Côte d’Ivoire, en partenariat avec l’Ecole supérieure d’agronomie (ESA).

La 56ème édition du SIA se déroule du 23 février au 03 mars au Parc d’expositions de la Porte de Versailles, sur le thème “L’agriculture : des femmes, des hommes, des talents”. La Côte d’Ivoire y est représentée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et celui des Ressources animales et halieutiques qu’accompagnent diverses structures du secteur agricole.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut