Man

Les populations sollicitées pour la lutte contre la fraude à l’état civil

Échanges du sous- préfet de Man avec les populations

Photo : AIP

Man, 25 fév (AIP)- Le sous-préfet de Man, Djéréhé Claude Gervaise, sollicite la contribution des populations pour la lutte contre la fraude dans le domaine de l’état civil.

“Il se trouve que certains usagers, au lieu d’approcher les agents de la sous-préfecture, préfèrent les services de certains « démarcheurs » qui pullulent aux alentours de la sous-préfecture. Ceux-là s’adonnent à des pratiques frauduleuses avec la complicité de certains agents. A telle enseigne qu’il arrive des moments où deux individus différents possèdent le même numéro d’acte d’état civil.Et pour éviter le faux, il faut prendre le soin de vérifier les extraits et les registres”, explique aux populations de Man, le sous-préfet Djéréhé.

Face à cette situation, elle en appelle depuis jeudi à la vigilance de tous et surtout à saisir les vrais agents de la sous-préfecture en lieu et place des démarcheurs qui font souvent du faux.

Mme Djéréhé précise, par ailleurs, qu’à la sous-préfecture de Man, le délai pour la délivrance d’une copie d’extrait de naissance est de 48 heures. Au-delà, le requérant peut la saisir directement à défaut des adjoints administratifs, pour comprendre le retard où faire accélérer la procédure.

«La sous-préfecture de Man reçoit en moyenne 100 demandes d’extrait d’acte de naissance par jour, or le sous-préfet est le seul signataire de tous ces actes », a-t-elle ajouté en invitant les populations à aider ses services à lutter contre la fraude et à approcher ses services lorsqu’elles ne comprennent pas une situation donnée.

(AIP)

amak/fmo

Commentaires
Haut