Asie

Une quarantaine de paramilitaires tués en Inde

Le Premier ministre indien Narendra Modi a qualifié cet acte de « lâche et méprisable »

Photo : AIP

Abidjan, 15 fév (AIP)- Un kamikaze a tué au moins 37 membres des forces indiennes, jeudi, dans une attaque à la bombe, sur l’autoroute qui relie les deux principales villes du Cachemire (Inde).

A bord d’un 4×4 chargé de 300 kilos d’explosifs, le kamikaze a foncé sur un convoi de bus transportant des troupes de retour de permission. Au moins 37 paramilitaires ont été tués, sans compter de nombreux blessés. L’attentat a été très rapidement revendiqué par le groupe terroriste pakistanais Jaish-e-Mohammed, via une vidéo posthume mettant en scène le kamikaze présumé, un homme d’une trentaine d’années présenté comme l’un des cadres de cette organisation placée sur la liste noire de plusieurs pays occidentaux.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a qualifié cet acte de « lâche et méprisable ». Plusieurs hauts responsables du gouvernement se sont joints à lui pour présenter leurs condoléances aux familles des militaires et souhaiter un rétablissement rapide aux blessés.

Fer de lance de l’opposition, le président du Congrès national indien Rahul Gandhi a, lui aussi, condamné fermement l’attaque. Le porte-parole du Congrès, lui, n’a pas épargné le BJP, le parti nationaliste hindou de Modi, qu’il accuse d’avoir compromis la sécurité nationale depuis son arrivée au pouvoir, en dressant une liste de plusieurs attentats terroristes meurtriers qui ont pour cible l’armée indienne ces dernières années.

L’enquête devra déterminer comment l’assaillant a pu se procurer sa charge explosive et échapper aux contrôles de sécurité dans cette province ultra-surveillée.

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut