Culture

Le ministre Bandama visite des sites historiques de Sassandra

Le séjour du ministre Bandama à Sassandra s’achève ce samedi

Photo : AIP

Sassandra, 15 fév (AIP)- Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandama est depuis jeudi, à Sassandra, avec des hommes de culture du terroir et des chercheurs universitaires pour visiter des sites touristiques du département et échanger avec eux ce riche patrimoine culturel.

Le ministre Bandama, qui dit s’inspirer des recherches universitaires, a reconnu que la paternité de l’appellation “Costa de Marfil” attribuée à la Côte d’Ivoire, vient de la région du Gbôklè et partant, de la région du Lôh-Djiboua.

“C’est ici que les blancs venaient chercher les ivoires comme au Ghana (Gold Cost) où les blancs venaient chercher l’or. Sassandra et sa région doivent retrouver sa place et je n’ai pas déplacé ces éminents universitaires pour rien”, a-t-il révélé.

Au total, 14 sites à savoir 10 dans la ville de Sassandra et quatre dans le village communal de Bassa, à 8 km de la ville, figuraient à l’agenda du ministre et de sa délégation.

Il s’est rendu en compagnie des élus, cadres et leaders communautaires, sur les ruines de la maison de vacances du gouverneur Binger, la résidence du commandant de cercle, la grotte-mosquée du défunt patriarche Yacouba Sylla, la banque de l’Afrique de l’ouest (BAO), le comptoirs commercial, le quartier Groudou, le monument aux morts, le Wharf, le phare et la cathédrale Saint André.

Dans le village de Bassa, ce sont le site colonial de Grand Drewin avec la stèle érigée en mémoire d’Émile Olivier Schiffer, les ruines de l’huilerie et le tunnel des esclaves qui ont reçu les illustres hôtes.

Le séjour du ministre Bandama à Sassandra s’achève ce samedi.

(AIP)

iv/fmo

Commentaires
Haut