Société

Une campagne pour l’enrôlement à la carte de résident lancée en Côte d’Ivoire

Konaté Diakalidia - ONI - identification - CNI

Le directeur général de l’ONI, Konaté Diakalidia lors du lancement de la campagne

Photo : Archives

Abidjan, 12 fév (AIP)- Le directeur général de l’Office National d’identification (ONI), Konaté Diakalidi, a procédé mardi à Abidjan, au lancement d’une campagne d’information et de sensibilisation pour l’exigibilité de la carte de résident.

Les résidents des pays hors CEDEAO sont donc assujettis à un enrôlement pour bénéficier d’une carte de résident devant leur permettre d’accomplir des transactions financières ou tout autre acte civil, a expliqué le directeur général de l’ONI. « Nous ne voulons pas entraver les activités de la cible concernée, mais lui demander de se mettre en conformité avec les règles du pays d’accueil », a-t-il indiqué.

Selon M. Konaté, sur une population hors CEDEAO estimée à 1,098 million de personnes au regard du recensement général de la population de 2014, moins de 2%, notamment 17.000 personnes se sont faites enrôler pour la carte de résident biométrique.

Poursuivant, le directeur de l’ONI a expliqué que la réactivation de la carte de résident par le gouvernement, vise à assurer un meilleur contrôle du flux migratoire, à la maîtrise de la traçabilité des personnes physiques séjournant sur l’ensemble du territoire ivoirien, à luter contre la fraude sur l’identité et luter contre l’immigration clandestine.

Il a rappelé qu’une circulaire du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité stipule que tout non national hors CEDEAO, âgé de 16 ans résidant en Côte d’Ivoire depuis plus de trois mois doit se munir de ce titre de ce jour, « en prélude à la mise en place prochaine du registre national des personnes physiques en Côte d’Ivoire ».

« La carte est de 300.000 FCFA pour les hors CEDEAO, de 150.000 FCFA pour les français qui ont bénéficié d’une dérogation et également 35.000 FCFA pour les religieux et coopérant français », a commenté Konaté Diakalidia.

Lire aussi :
De nouvelles CNI ivoiriennes au format CEDEAO annoncées pour la « fin du 1er semestre 2019 »

Les requérants à ce titre d’identité doivent se rendre au centre de demande de la carte, à Cocody-2 Plateaux Vallons, derrière le commissariat de police du 12ème arrondissement ou au siège de l’ONI au Plateau.

Ils doivent se munir d’une copie de la page d’identité du passeport ou de la carte consulaire, une copie du Visa d’entrée sur le territoire datant de moins de trois mois, de l’acte de naissance ou tout document en tenant lieu, l’extrait de casier judiciaire ou tout document en tenant lieu, un certificat de résidence de moins de six mois ou tout document en tenant lieu et un reçu de paiement.

(AIP)

gak/tm

Commentaires
Haut