Dimbokro

Mabri Toikeusse offre 17 tonnes de ciment pour la construction d’un centre de santé

Le centre de santé qui portera le nom de Dr Mabri Toikeusse, estimé à 15 millions de francs CFA sera bâti sur deux hectares

Photo : AIP

Dimbokro, 11 fév (AIP) – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Mabri Toikeusse a offert 17 tonnes de ciment aux populations en vue d’aider à la construction du centre de santé à Booré, village de la sous-préfecture de Djangokro, dans le département de Dimbokro.

Selon le représentant du donateur, le député Yao Séraphin qui a procédé à la remise, samedi, ce don, d’un coût global de 1 700 000 francs CFA, est la concrétisation d’un engagement pris par Dr Mabri Toikeusse, alors parrain en mai 2018 d’une cérémonie d’investiture du président de la mutuelle du développement de Booré (MUDEBO) et de la pose de la première du centre de santé du village.

« Le président Mabri vous l’a dit lors de cette cérémonie qu’il se considère comme un fils de Dimbokro, un fils du N’zi et partout où vous l’appellerez, il sera à vos côtés», a rappelé Yao séraphin, remettant les tonnes de ciment.

Le président de la MUDEBO, Konan Kouadio Sévérin, soulignant la nécessité de doter Booré d’un centre de santé moderne, a, au nom de la chefferie et de la population, salué ce don du ministre Dr Mabri qui vient les soulager, s’engageant à l’utiliser à bon escient et à poursuivre, dans la paix, ses efforts de mutualisation des énergies entamés depuis son avènement à la tête de la MUDEBO pour le développement la localité.

Le centre de santé qui va porter le nom de Dr Mabri Toikeusse, estimé à environ 15 millions de francs CFA sera bâti sur deux hectares. Il sera composé de deux salles d’hospitalisation des filles et des garçons de trois lits, d’un bureau de l’infirmier, d’une réserve de pharmacie, d’un hall d’attente, de trois salles de vente, d’injection et de soins, d’un perron, de deux salles d’eau et trois toilettes dont deux pour visiteurs, a rappelé Konan Kouadio Sévérin.

Les députés a indiqué que les travaux de construction dureront deux ans.

(AIP)
ik/fmo

Commentaires
Haut