Aboisso

Les élèves manifestent pour réclamer la reprise des cours

lycée - Bouna - manifestation - resultats - examens - collège - école - enfants

Les élèves sont rentrés calmement chez eux après avoir écouté le compte-rendu de leurs responsables

Photo : Archives

Aboisso, 11 fev (AIP) – Des centaines d’élèves ont manifesté pacifiquement lundi, devant la direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENET-FP) d’Aboisso, pour réclamer la reprise des cours, a constaté l’AIP.

Ce groupe qui comprenait des élèves du secondaire privé et publique voulait rencontrer la directrice, Mme N’Goran Akoua, afin de lui soumettre une liste de doléances.

Encadrés par la police et la gendarmerie déployées sur les lieux, quatre de leurs responsables ont pu rencontrer la directrice régionale. Admettant être préoccupée par cette situation, elle leur a fait savoir que les syndicats signataires du préavis de grève discutent avec les autorités gouvernementales.

Mme N’Goran a rassuré les élèves que leurs professeurs reprendraient incessamment les cours. Elle a profité de l’occasion pour fustiger le comportement des élèves qui ont anticipé les congés de Noël et du Nouvel an, en créant des troubles.

La directrice régionale a estimé que les sanctions administrées à ceux qui ont été identifiés comme meneurs sont justifiées. Elle leur a prodigué des conseils et a pris rendez-vous avec les élèves des classes de Terminale, mardi à 7H30.

Les élèves sont rentrés calmement chez eux après avoir écouté le compte-rendu de leurs responsables.

Un collectif de syndicats du secteur éducation-formation a lancé une grève illimitée suivie dans plusieurs villes du pays. Les revendications des enseignants grévistes portent, entre autres, sur la revalorisation de leurs indemnités de logement, l’augmentation des primes de correction, la suppression des cours de mercredi au primaire et le paiement d’un reliquat de 500 000 FCFA pour les anciens contractuels.

Grâce à un protocole d’accord entre le gouvernement et les syndicats, portant trêve sociale du 18 août 2017, celui-ci a non seulement fait droit à toutes les revendications posées en son temps par les fonctionnaires dont les enseignants représentent au moins les 2/3 des effectifs, mais a également tenu ses engagements financiers et administratifs.

(AIP)

akn/cmas

Commentaires
Haut