Société

Le “Mouvement HFR” créé pour prôner la vision de paix d’Houphouët-Boigny

La présidente du mouvement a promis de jouer son rôle en donnant une impulsion nouvelle à la paix et à la vision d’Houphouët

Photo : AIP

Yamoussoukro, 11 fév (AIP)- Le “Mouvement HFR” a été porté sur les fonts baptismaux, dimanche à Yamoussoukro, pour prôner la vision de paix du président Félix Houphouët-Boigny, le père de la Côte d’Ivoire moderne.

Le nouveau mouvement qui se veut citoyen et apolitique a été officiellement présenté lors d’une conférence de presse organisée à son siège, à l’issue d’une assemblée générale constitutive, par la présidente Houphouët Fêtè Rebecca dont les initiales en composent le nom.

« Nos objectifs, sont essentiellement de prôner les fondamentaux de la paix afin de préserver la cohésion sociale, d’œuvrer à l’édification d’une nation de paix, forte et fraternelle dans l’idéal que poursuivaient avec acharnement le président Houphouët-Boigny », a fait savoir l’initiatrice, candidate malheureuse à l’élection municipale du 13 octobre 2018 à Yamoussoukro.

Selon la présidente du “Mouvement HFR”, sous l’ère Houphouët-Boigny, la Côte d’Ivoire fut un havre de paix, avec la paix considérée comme une seconde religion. Elle a expliqué que depuis le décès du père de la nation, ses successeurs ont tenté tant bien que mal à continuer son œuvre de paix en le citant en référence mais sans toutefois parvenir à maintenir l’équilibre de paix dans le pays, vu que chacun prêche pour sa chapelle.

« Ce n’est pas là le débat! Le débat, c’est la Côte d’Ivoire, c’est de travailler passionnément dans la vision de paix d’Houphouët », a fait remarquer “l’inconditionnelle d’Houphouët-Boigny”. Elle a invité les “enfants” d’Houphouët à appliquer effectivement les idéaux du “Vieux” tant aimé, afin de donner au mot paix, son vrai sens.

La présidente du mouvement a promis de jouer sa partition en donnant une impulsion nouvelle à la paix et à la vision d’Houphouët, pour que la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens soient moins stressés.

Pour atteindre ses objectifs, le “Mouvement HFR” prévoit l’installation, à travers ses structures spécialisées, des comités de base, de section et des coordinations sur tout l’étendue du territoire national depuis les villes jusqu’aux hameaux les plus reculés ainsi que dans la diaspora.
(AIP)
nam/cmas

Commentaires
Haut