Amérique latine

Six personnes condamnées pour le meurtre de Frei Montalva

Frei Montalva en Punta Arenas

Après les expertises, la justice chilienne a confirmé qu’Eduardo Frei Montalva a bien été empoisonné

Photo : Dr

Abidjan, 31 jan (AIP)- Six personnes ont été condamnées, au Chili, mercredi, à des peines allant jusqu’à dix ans de prison pour le meurtre de l’ancien président Eduardo Frei Montalva mort en 1982, des suites d’une septicémie, selon le régime à l’époque.

Opposant à la dictature du général Pinochet, le démocrate-chrétien, Eduardo Frei Montalva, est admis en novembre 1981 dans une clinique de Santiago pour une opération a priori bénigne, mais quelques semaines après, il meurt brutalement, officiellement, à cause de complications liées à l’opération.

Après le retour à la démocratie, sa famille porte plainte pour meurtre, dans les années 2000. Après les expertises, la justice chilienne a confirmé qu’Eduardo Frei Montalva a bien été empoisonné.

« Il y a eu deux expertises disant que de très petites quantités et espacées dans le temps de thallium et de gaz moutarde, se sont mêlés pour affaiblir les défenses immunitaires du président Frei. Il est ensuite tombé dans un état grave en décembre 1981, et ne s’est jamais remis d’un choc septique. », a expliqué l’avocat de sa fille, Nelson Caucoto

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut