Bonoua

Des ravisseurs de mineur aux arrêts

Pour l’heure les présumés ravisseurs sont aux arrêts au commissariat de police de Bonoua

Photo : DR

Bonoua, 31 jan (AIP)- Des ravisseurs d’enfants, Wognin Yves, 24 ans, Adépo Constant, 26 ans, Boussou Kouadio Omaric, 24 ans et Yao Kadjo Paul, 42 ans ont été et mis aux arrêts, mercredi, par la police à Bonoua pour enlèvement et séquestration d’un mineur.

Les faits remontent à lundi à 19h lorsqu’une requérante signale au commissariat de police de Bonoua que son fils de 13 ans élève en classe de 4e dans un collège privé de la ville n’est pas revenu des cours. De surcroît elle révèle subir un chantage d’individus qui par téléphone exigent d’elle le paiement d’une rançon de 3,5 millions fcfa si elle veut revoir son fils. Elle porte plainte contre x sur le champ.

La police de Bonoua avec l’appui des services techniques de la police nationale localisent le ou les ravisseurs à Sikensi. Ces derniers sont cueillis à Elibou sur l’autoroute du nord où ils avaient trouvé refuge dans un hôtel devenu leur base. Cet hôtel est géré par le nommé Yao Kadio Paul.

Ramenés à Bonoua ils finissent par se mettre à table. Wognin Yves qui est le voisin de quartier des parents de leur victime révèle que l’opération a été menée pour soutirer des sous au père de l’enfant qui, selon lui, venait de vendre de nombreux lots urbains.

Quant à la victime, elle se porte bien et a été accueillie avec grand bonheur par ses parents et une foule nombreuse amassée devant les locaux de la police de Bonoua.

Pour l’heure les présumés ravisseurs sont aux arrêts au commissariat de police de Bonoua dont les agents poursuivent leurs investigations pour cerner tous les contours de cette affaire.

(AIP)

as/ask

Commentaires
Haut