Yamoussoukro D.A.

Exhumation des corps sur le site du futur stade

« L’opération d’extraction des restes mortuaires se fera progressivement », a confié le secrétaire permanent de la chefferie Akouè

Photo : AIP

Yamoussoukro, 29 jan (AIP) -L’opération d’exhumation au cimetière du village de Kpangbassou (Yamoussoukro) a démarré depuis quelques jours, en raison des travaux de la construction du futur stade de football de Yamoussoukro devant abriter la future Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui exigent le retrait des corps pour la bonne exécution des travaux.

Plusieurs fosses et caveaux qui occupent une partie du site réservé à la construction du nouveau stade de football de Yamoussoukro restent ouverts a constaté l’AIP mardi.

Cette décision fait suite après plusieurs rencontres entre la chefferie traditionnelle Akouè de Yamoussoukro, le corps préfectoral, les populations et les responsables du Comité d’organisation de la CAN qui sera finalement organisée en 2023 en Côte d’Ivoire, au lieu de 2021.

Les services des pompes funèbres ont la charge de procéder aux exhumations des corps illégalement inhumés sur le site à l’entrée du village de Kpangbassou entre les 80 logements et le lycée scientifique de Yamoussoukro.

« L’opération d’extraction des restes mortuaires se fera progressivement », a confié le secrétaire permanent de la chefferie traditionnelle Akouè de N’Gokro Maurice Kouassi. Il a ajouté que les restes mortuaires des défunts seront déportés sur un nouveau site sur la route d’Attiégouakro.

Le village de Kpangbassou était une cité-dortoir réservée aux manœuvres (Ivoiriens et étrangers) qui travaillaient dans les champs de mangues du président Félix Houphouët-Boigny. Depuis le décès du président Houphouët, les travailleurs sont restés dans cette cité-dortoir transformée en village.

(AIP)
nam/tm/cmas

Commentaires
Haut