Bouaflé

Des militants du FPI en joie à Bouaflé après le verdict de la CPI

Des militants du FPI entrain de manifester leur joie à Bouaflé

photo : AIP

Bouaflé, 17 jan (AIP)- Des militants et sympathisants du Front populaire ivoirien (FPI) sont descendus, jeudi, dans les rues de la ville de Bouaflé (Centre-ouest, région de la Marahoué) pour manifester leur joie en raison de la libération de l’ancien Président Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé.

Vêtus de pagne pour certains et de tee-shirts pour d’autres à l’effigie du Président Gbagbo, ils scandaient « Allons à Gagnoa, allons à Gagnoa ou Gbagbo puissance amagnidê ».

« Avec ces dernières audiences de la CPI, nous apprenons que notre Président est libéré. Nous manifestons notre joie. Nous attendons plus que lui pour la réconciliation. On ne peut pas faire la réconciliation en ayant une partie des ivoiriens à l’extérieur, en exil, en prison », s’est exprimé un membre du Comité de contrôle du FPI, Tozan Tiburce, visiblement heureux.

« C’est le retour de Gbagbo qui va amorcer la réconciliation. Gbagbo a le cœur sur la main. Quand il va venir, la tension va baisser et c’est pourquoi nous sommes contents », a ajouté le fédéral local, Vro Bi Gouli Jean Baptiste.

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé, mardi, d’acquitter et de libérer immédiatement l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé.

Les deux hommes étaient poursuivis depuis 2011 pour quatre chefs de crimes contre l’humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts.
(AIP)
ns/fmo

Commentaires
Haut