Coton

Ouverture d’un atelier bilan à mi-parcours de la mutualisation de la multiplication des semences coton

Les participants à l’atelier bilan à mi-parcours à Bouaké

Photo : AIP

Bouaké, 16 jan (AIP)- Un atelier bilan à mi-parcours de la mutualisation de la multiplication des semences coton au titre de la campagne 2018-2019, s’est ouvert, mercredi, à Bouaké, avec la participation d’une cinquantaine d’acteurs de la filière.

Durant cet atelier de trois jours qui s’achèvera vendredi, il s’agira notamment de présenter une synthèse de la production semencière générale au titre de la campagne 2018-2019, valider le guide de production des semences dans la filière coton de Côte d’Ivoire et formuler des recommandations pour des améliorations futures.

Le président de la Fédération des producteurs de coton ivoirien, Yéo Largaton, et le président d’INTERCOTON, Soro Yacouba, saluent l’apport du CNRA dans le processus, croyant en une amélioration quantitative et qualitative de la production de coton grâce aux travaux de cette structure.

«Nous, à la filière coton, nous sommes prêts pour l’augmentation de la production de coton», a fait savoir le président d’INTERCOTON. Il demande à l’Etat de continuer de soutenir la filière et la recherche sur le coton.

Le schéma de mutualisation de la multiplication et de la distribution des semences de coton a été mis en œuvre après son adoption à un atelier qui s’est tenu, en avril 2018, à Bouaké, et qui avait pour objectif de définir les grandes orientations de la production des semences pour la période de 2018 à 2021.

Au terme de cet atelier, le CNRA avait remis deux variétés de semences à savoir, SICAMA V1 et GOUASSOU F1, à trois sociétés cotonnières (SECO, Ivoire-coton et COIC) chargées de la multiplication pour l’ensemble des producteurs de Côte d’Ivoire.

L’objectif étant de produire plus 32.000 tonnes de semences de coton R2 de ces variétés pour les distribuer aux paysans à partir de la campagne 2019-2020, les semences produites au titre de la campagne 2018-2019 seront encore multipliées avant d’être distribuées aux paysans.

(AIP)

nbf/fmo

Commentaires
Haut