Grand Lahou

22 tombes du cimetière Lahou Kpanda emportées par la mer en une semaine

Le cimetière de Lahou Kpanda victime de l’érosion cotière

Photo : AIP

Grand Lahou, 14 jan (AIP) – Vint-deux tombes du cimetière de Lahou Kpanda (23 km de Grand Lahou) ont été emportées par la mer en une semaine, laissant les populations dans une profonde amertume, a constaté l’AIP dimanche.

Cette catastrophe est consécutive à l’érosion marine occasionnée par l’ensablement de l’embouchure du fleuve Bandama.

Le chef du village de la vieille ville de Grand Lahou, Anacle Sopie, a indiqué que 22 tombes sont déjà emportées par la mer tandis que chaque jour l’île est rongée par les vagues dévastatrices. Des tombes et des caveaux sont suspendus, attendant leur tour pour se retrouver dans la mer.

« Nous vivons nos derniers moments sur l’île car nous avions dans le passé déplacé nos maisons. Aujourd’hui, nous sommes arrivés au cimetière et ce dernier commence à disparaître. Les prochains jours s’annoncent donc très difficiles pour nous », s’est inquiété un habitant du quartier des ressortissants de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Kouessi Yaw.

Les populations dans l’ensemble relèvent que la Banque mondiale avait mis sur pied le projet WACA pour désensabler l’embouchure. Grah Segui André a déploré le fait que depuis le décès de l’ancien député Djaya Amgbomi Jean, initiateur du projet, la population n’a plus d’interlocuteur auprès de l’institution financière internationale pour faire démarrer le projet.

(AIP)

rk/aaa/cmas

Commentaires
Haut