Justice

Simone Gbagbo insiste sur l’importance de la question de la justice

KAS-APDH-Simone-Gbagbo-Sébastien-Dano-Djedje

« C’est la justice qui maintient un pays, une nation dans l’ordre, la sécurité et la paix », a-t-elle précisé

Photo : AIP

Abidjan, 11 jan (AIP)- L’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo estime qu’il est important d’insister sur la question de la justice.

Elle s’exprimait, jeudi à Abidjan, à l’occasion de la présentation des conclusions d’une étude sur le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire par l’ONG Action pour la protection des droits de l’homme (APDH), qui a été suivie d’un panel.

« C’est vrai qu’on gagnerait à insister sur la question de la volonté d’aller à la réconciliation et la question de l’établissement de la vérité mais ce qui est essentiel, c’est la question de la justice parce que c’est la justice qui maintient un pays, une nation dans l’ordre, la sécurité et la paix », a-t-elle précisé.

Pour elle, il est important d’insister sur la question de la justice, la manifestation de la justice, l’application de la justice, les lois qui sont prises également et les reformes qui sont nécessaires celle de la Commission électorale indépendante (CEI). « L’économie, bien sûr, va permettre à un pays d’avoir des ressources mais si votre justice n’est pas juste, vous allez être beau riche, vous allez être déstabilisé dans votre vie », a-t-elle déclaré.

Lire aussi :
Bédié hausse le ton et appelle le pouvoir à mettre fin aux « dérives » contre la démocratie

L’épouse de l’ex-président Laurent Gbagbo souhaite donc que ce débat soit repris dans un cadre plus large avec toutes les personnalités pour avoir le soucis d’aller à la réconciliation.

Cette étude sur le processus de réconciliation nationale a été financée par la fondation allemande Konrad Adenauer-Stiftung (KAS).

(AIP)

sdaf/cmas

Commentaires
Haut