Burkina Faso

Moïse Minoungou nouveau chef d’Etat-major général des armées

Moïse Minoungou a occupé à partir de mai 2016, la fonction de chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre

Photo : AIP

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini – Le colonel-major Moïse Minoungou a été nommé, aux termes d’un décret, chef d’Etat-major général des armées (CEMGA) du Burkina Faso, en remplacement du général de brigade Oumarou Sadou, .

Selon le document lu jeudi soir sur les antennes de la télévision nationale, le nouveau CEMGA est conséquemment promu au grade de général de Brigade.

Né le 27 février 1960 à Ouagadougou, le nouveau chef d’Etat-major est un ancien pensionnaire du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK 1972-1981). Son cursus universitaire s’est poursuivi de 1981 à 1984 au Maroc, précisément à l’Académie royale de Meknès où il décroche son diplôme de chef de section.

Il se spécialise par la suite en artillerie à l’école d’application d’artillerie à Draguignan en France où il effectuera également son cours de perfectionnement.

Le nouveau général de brigade Moïse Minoungou a pris des cours d’Etat-major à l’école d’Etat-major de Kolikoro au Mali et le cours supérieur de défense au collège royal de l’enseignement militaire supérieur à Kénitra au Maroc.

Il a participé à plusieurs manœuvres militaires sous régionales et internationales au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin.

C’est le 1er octobre 1985 qu’il a reçu le grade de sous-lieutenant. Le 1er janvier 1988, il passe au grade de lieutenant. Capitaine le 1er janvier 1992, il est fait Commandant le 1er janvier 1999.

Nommé Lieutenant-colonel le 1er janvier 2003, l’homme est devenu Colonel le 1er juillet 2007, puis Colonel-Major le 1er janvier 2015.

Ancien Commandant de compagnie de la batterie sol-air au Centre d’instruction des armes lourdes, le général de brigade Moïse Minoungou a occupé à partir de mai 2016, la fonction de chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre.

Depuis le 29 mai 2017, il était commandant du Groupement central des armées (GCA).

ALK/cat/APA

Commentaires
Haut