Justice

Jacques Ehouo « inculpé » pour détournement après une audition

Jacques-Ehouo-PDCI-RDA-plateau

Jacques Ehouo était en compagnie de plusieurs députés et de ses deux avocats, Me Claver Ndry et Messan Tompieu

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le député ivoirien Jacques Ehouo a été « inculpé » jeudi pour détournement de deniers publics, après une audition à la police économique et financière, et auprès du procureur de la République, en présence de ses avocats.

Arrivé à 11h GMT (heure locale) dans les locaux de la direction générale de la police économique et financière au Plateau, le centre des affaires d’Abidjan, M. Ehouo a été entendu jusqu’aux environs de 17 h soit 6h de temps, avant d’être conduit devant le procureur de la République, au Palais de justice.

M. Ehouo, vêtu d’un costume sombre, a été entendu par le procureur de la République, sous une très forte surveillance policière visant à dissuader ses partisans, venus apporter soutien et réconfort à leur mentor, élu au scrutin municipal du 13 octobre 2018 au Plateau.

Après une entrevue avec le procureur de la République, à son Cabinet, le député ivoirien a été libéré vers 19h GMT sous des salves d’applaudissements de ses partisans. Il était en compagnie de plusieurs députés et de ses deux avocats, Me Claver N’dry et Messan Tompieu.

Joint par téléphone, Me Messan Tompieu a fait savoir que le procureur de la République a ouvert une information judiciaire. Et ce, après qu’il a été « inculpé pour faux et usage de faux, de terrorisme et de blanchiment d’argent ».

L’affaire a été confiée à un juge d’instruction, a-t-il indiqué, soutenant qu’il n’y a « pas d’éléments qu’il a détourné 5 milliards de Fcfa » par l’entre mise de la Société Neg Com, qui a reçu mandat de recouvrer les taxes publicitaires du Plateau, à charge pour elle de reverser la contrepartie financière.

Le député ivoirien est actuellement « poursuivi pour faux et usage de faux et détournement», a ajouté Me Messan Tompieu qui dit attendre que le juge d’instruction fasse les enquêtes afférentes. Pour cet avocat de M. Ehouo, il s’agit d’une « cabale ».

Lire aussi :
Simone Gbagbo insiste sur l’importance de la question de la justice

Cette poursuite intervient après une plainte contre X (personne inconnue) datée du 11 décembre 2018 et postée sur les réseaux sociaux par le Cabinet d’avocats Bazie-Koyo-Assa portant faux et usage de faux pour le compte de la mairie du Plateau. Elle fait état d’un détournement de 5,142 milliards Fcfa.

Candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), ex-allié au pouvoir, pour l’élection municipale au Plateau, Jacques Ehouo n’a pas encore été installée avec son Conseil. Le mandat de l’ancien conseil, arrivé à expiration, a été remplacé par une délégation spéciale présidée par le préfet d’Abidjan.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut