Abidjan

Les délégations spéciales des communes du Plateau et de Port-Bouët installées

Les délégations spéciales des mairies du Plateau et de Port-Bouët ont été installées mercredi à Abidjan

Photo : AIP

Abidjan, 03 jan (AIP)- Les délégations spéciales pour administrer provisoirement les communes du Plateau et de Port-Bouët ont été installées mercredi en présence du préfet du département d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, assurant la présidence de ces délégations.

Superviseur de la cérémonie d’installation, le préfet hors grade Nassa Dakoury a expliqué, à l’étape du Plateau, que ces délégations spéciales assurent de plein droit les attributions des conseils municipaux. “Ses pouvoirs sont limités aux actes de gestion courante, notamment la célébration des mariages, la signature des actes de naissance et de décès, le versement des salaires des employés municipaux et la poursuite des travaux engagés”, a-t-il déclaré, ajoutant que les fonctions des délégations spéciales des communes expirent dès que le conseil municipal est reconstitué.

Outre le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, qui assure la présidence, la délégation spéciale du Plateau tout comme celle de Port-Bouët, est composée d’un vice-président, le secrétaire général de la préfecture d’Abidjan, et de cinq membres

En qualité de maire intérimaire à la tête des communes du Plateau et de Port-Bouët, le préfet Vincent Toh Bi Irié a insisté sur le caractère purement administratif des délégations spéciales. “Il s’agit d’assurer la continuité du service de l’Etat, car il ne s’arrête jamais”, a-t-il précisé.

Depuis le 1er janvier, cinq communes en Côte d’Ivoire sont mises sous administration de délégations spéciales présidées par les préfets de département en vue d’assurer la continuité du service public communal, en attendant l’installation officielle des conseils municipaux, conformément à la réglementation en vigueur.

Les communes de Booko, de Grand-Bassam, de Rubino, du Plateau et de Port-Bouët dont les nouveaux conseils n’ont pu être installés au 31 décembre, date d’expiration des mandats des anciens conseils, sont concernées par la décision du gouvernement, rappelle-t-on.

(AIP)

Gak/kp

Commentaires
Haut