Elections municipales et régionales

La POECI fera une observation sans la méthodologie du PVT

Le Porte-parole de la POECI, Dr Marie-Paule Kodjo

Photo : Archives

Abidjan, 12 déc (AIP)- La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) observera les scrutins couplés (municipales et régionales) de dimanche, dans trois localités où ils seront repris mais sans la méthodologie du Comptage rapide de vote (PVT).

Selon une note d’information de cette plateforme transmise ce mercredi, à l’AIP, elle justifie cette décision « au regard du délai imparti trop court pour la mise en œuvre de cette méthodologie » qui nécessite un certain nombre de dispositions à prendre pour sa mise en application.

Dans les trois localités choisies où sera convoqué le collège électoral, la POECI compte déployer 84 observateurs et observatrices pour une observation classique des élections municipales. Il s’agit des communes de Grand-Bassam, Lakota et Port-Bouët.

La POECI appelle les partis et groupements politiques et les responsables des listes indépendantes au respect du Code de bonne conduite pour des élections apaisées et invite également la Commission électorale indépendante (CEI) à renforcer la sécurité dans les centres de vote et de compilations des résultats.

La Plateforme exhorte les électeurs et électrices des régions et des communes concernées par les scrutins, à participer au vote dans le calme et demande aux populations de ces localités à garantir un environnement apaisé avant, pendant et après le scrutin.

Suite à un arrêt de la Chambre administrative de la Cour Suprême qui a statué sur le contentieux électoral du 13 octobre, les élections régionales sont prévues dans le Guémon (Ouest) et le Lôh-Djiboua (Sud-Ouest) et des municipales dans les communes de Grand-Bassam, Bingerville, Port-Bouët, Lakota, Bouko et Rubino.

(AIP)

fmo

Commentaires
Haut