Pêche

La Côte d’Ivoire engagée à améliorer ses données statistiques dans la filière thonière

La disponibilité de données fiables constitue l’un des résultats attendus du protocole d’accord signé par le pays et le Ghana

Photo : AIP

Abidjan, 11 déc (AIP) – Un atelier de réflexion sur l’amélioration de la collecte et le traitement des données statistiques du régime d’entreprise franche de transformation des produits halieutiques se tient mardi et mercredi à Abidjan.

Situant l’enjeu de cette rencontre, le secrétaire exécutif du Comité d’administration des produits halieutiques (CARF), Pr Datté Jacques a précisé qu’elle vise à contribuer à la mise en œuvre efficiente du régime d’entreprise franche de transformation des produits halieutiques.

De façon spécifique, il s’agit de faire un état des lieux de la situation des statistiques thonières, de mettre en place un système de croisement de données statistiques performantes pour l’industrie thonière et de mettre en place un processus de validation des statistiques.

Ouvrant les travaux au nom du ministre des Ressources animales et halieutiques, l’inspecteur général Dr Diawara Siriman a souligné que l’industrie thonière offre d’importantes retombées socio-économiques pour le développement du pays.

Toutefois, il a indiqué que le rôle et la place de l’industrie thonière dans la société et l’économie nationale ne sont pas bien perçus et valorisés par la majorité des acteurs concernés en raison de l’absence de données statistiques fiables relatives à la contribution de ce secteur au Produit intérieur brut (PIB).

En vue de remédier à cette situation, il a précisé que le gouvernement a fait de la disponibilité de données fiables relative au secteur halieutique, l’une des priorités de la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PSDEPA 2014-2020).

M. Diawara a rappelé que la disponibilité de données statistiques fiables constitue l’un des résultats attendus du protocole d’accord signé par les Républiques de Côte d’Ivoire et du Ghana ainsi que les principaux opérateurs du secteur pour la mise en œuvre d’un projet d’amélioration des pêcheries concernant le thon à la senne coulissante dans l’atlantique centre-est.

Il a souhaité que les deux jours de réflexions constituent les prémisses des axes de collaboration future entre les administrations publiques, les entreprises et le ministère des ressources animales et halieutiques en vue de trouver des solutions innovantes et des mécanismes performants pour optimiser le système de collecte, de traitement et de diffusion des données statistiques, outil indispensable au développement durable de la filière thonière au terme des travaux.

(AIP)

bsp/kam

Commentaires
Haut