Education

450 établissements scolaires choisis pour vulgariser la science informatique

informatique-éducation

Ce projet veut, améliorer le nombre d’élèves pratiquant les STIM et accélérer l’introduction des TIC dans le système éducatif

Photo : AIP

Abidjan, 07 déc (AIP) – Ce sont 450 établissements scolaires qui ont été choisis pour mettre en œuvre la phase pratique du projet de vulgarisation des sciences et technologies de l’information des arts et mathématiques (STIM) en Côte d’Ivoire,a annoncé vendredi le Directeur des Technologies et des Sciences de l’Information (DTSI), Coulibaly Aboubacar.

Ces écoles secondaires abriteront des académies de formation de 350 enseignants qui procéderont à l’apprentissage de plus d’un million d’élèves, à la science de l’informatique, selon M. Coulibaly.

«Il s’agit de faire en sorte que les élèves soient pratiques et puisent développés des applications et des logiciels», a-t-il indiqué, à l’ouverture de la foire des sciences et technologies, au Centre national de matériel scientifique, à Cocody.

Cette discipline sera, ensuite, intégrée dans le curricula de l’école ivoirienne. Elle donnera aux enfants d’apprendre la programmation, et d’en être expert. Ce qui leur permettra de travailler, soit à leur propre compte, soit dans une société, a soutenu Coulibaly Aboubakar

Ce projet novateur veut, notamment, améliorer le nombre d’élèves pratiquant les sciences et technologies de l’information des arts et mathématiques et d’accélérer l’introduction des TIC dans le système éducatif, a signifié le directeur de cabinet du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kabran Assoumou,

Ce programme national va promouvoir une approche transdisciplinaire pour les enseignants en intégrant toutes les disciplines. «Il faut accompagner la prochaine génération de leader en génie», a soutenu Kabran Assoumou, dans son discours d’ouverture.

Les groupes Huawei, Oracle, l’ambassade des Etats Unis en Côte d’Ivoire et l’Université internationale de Grand Bassam sont les partenaires de ce projet innovant, indique-t-on.

(AIP)

nmfa/kam

Commentaires
Haut