Tchad

Vingt ans de prison requis contre l’ex rebelle Baba Ladé

Rebelle - Baba Ladé - Tchad - amnistie

Le parquet général a souligné que l’accusé n’était pas éligible à l’amnistie déclarée en juin par le chef de l’Etat Idriss Déby

Photo : DR

APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé – Le procureur général du Tchad a requis 20 ans de prison ferme contre Baba Ladé, peu après l’ouverture, jeudi au palais de justice de Ndjamena, du procès de l’ex-chef rebelle.

Avant de demander cette peine, le parquet général près la cour d’appel de N’Djaména a d’abord rappelé les chefs d’accusation formulées contre Baba Ladé, puis a souligné que l’accusé n’était pas éligible à l’amnistie déclarée en juin par le chef de l’Etat Idriss Déby, contrairement au plaidoyer fait dans ce sens par ses avocats.

Arrêté en 2015 en Centrafrique, puis rapatrié, Baba Ladé est accusé, entre autres, de viols, d’assassinats, d’association des malfaiteurs, de participation à l’insurrection, de meurtre et de détournement de mineur.

Le verdict du tribunal est attendu dans la journée.
AHD/cat/APA

Commentaires
Haut