Environnement

Une spécialiste en écologie du feu recommande d’éviter les feux de brousse

Les feux de brousse ont, en 30 ans, détruit près de 800 000 ha de forêt et cultures, 283 villages et 472 décès

Photo : DR

Dimbokro, 7 nov (AIP) – Une spécialiste en écologie du feu, Dr N’dri Aya Brigitte Koné, recommande aux populations de Dimbokro d’éviter les feux de brousse en ce début de saison sèche et d’harmattan dans la région du N’zi, appelant à une prise de conscience collective et individuelle chez les paysans de même qu’un changement de comportement.

Dr Brigitte Koné, enseignante à l’UFR des Sciences de la nature à l’Université Nangui Abrogoua (Abidjan) a fait cette recommandation, mercredi, lors d’un atelier organisé par l’Ong Malebi. Elle a également encouragé les populations à une appropriation des méthodes de prévention et de lutte notamment éviter d’allumer des feux de brousse tardifs en saison sèche, faire des feux de brousses pendant la saison humide (feux précoces) et dresser un réseau de coupe-feux.

La spécialiste en écologie du feu a dénoncé l’attachement des populations de cette région aux pratiques culturales anciennes et une aggravation de la situation malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, révélant, à l’occasion que Dimbokro vient en troisième position des zones les plus touchées par les feux de brousse en Côte d’Ivoire.

Les feux de brousse ont, entre 1983 et 2013, détruit en Côte d’Ivoire, 560 000 ha de forêt, 283 000 ha de cultures, plus de 283 villages, plus de 89,5 millions FCFA de perte en biens et occasionné 472 décès, non sans signaler l’apparition de nombreuses maladies surtout respiratoires.

(AIP)

ik/ask

Commentaires
Haut