Afrique

Ryad octroie une aide de 100 millions d’euros au G5 Sahel

Mohamed Ould Abdel Aziz - Mohammed ben Salman - Mauritanie - Arabie Saoudite

Le G5 Sahel a pour mission de coordonner et de suivre la coopération régionale pour la lutte contre le terrorisme

Photo : Archives

APA-Nouakchott (Mauritanie) – L’Arabie saoudite a annoncé jeudi sa décision d’octroyer de 100 millions d’euros pour soutenir le Groupe des cinq pays du Sahel.

Cette annonce a été faite par le ministre des Affaires africaines, Ahmed Al-Qattan, lors de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel, qui s’est déroulé jeudi à Nouakchott.

Selon le ministre saoudien, cette aide sera versée au financement des investissements prioritaires du G5 Sahel. La Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel, à chacun d’entre eux chefs d’État et de gouvernement et des représentants des bailleurs de fonds, vise à mobiliser les fonds pour le programme d’investissement prioritaire du G5 Sahel.

Des sources au sommet ont estimé que l’Arabie Saoudite était au programme d’investissements prioritaires du Groupe des cinq pays du Sahel, et ce, en passant par la place de la Mauritanie et pour réussir le sommet de Nouakchott.

Il s’agit du deuxième soutien financier apporté par l’Arabie Saoudite au G5 Sahel. Nous avions accordé le même montant à l’appui de la force conjointe du groupe de la Conférence de Paris tenue en 2017. This force Compound of 10.000 hommes est à sécuriser les frontières et lutter contre le terrorisme, entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Crée en février 2014, le G5 Sahel a pour mission de coordonner et de suivre la coopération régionale, notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme dans la région.

Il a été décidé, dans le cadre, de passer d’un programme d’investissement prioritaire à des projets structurés qui accordent la priorité à la sécurité et aux infrastructures de base (transport, énergie, communication et hydraulique), à ​​la réactualisation démographique, à la sécurité alimentaire et à l’économie pastorale.

Le G5 Sahel compte sur la coordination entre les organismes concernés pour faire face à ces défis sécuritaires et éviter les dangers qui menacent certains de ses pays.

HA / APA

Commentaires
Haut