Réconciliation

La Côte d’Ivoire et les pays d’asile adoptent une feuille de route pour le rapatriement de 11 000 réfugiés ivoiriens

« Le peuple et son Gouvernement expriment leur gratitude aux pays qui ont accueilli les Ivoiriens en quête de protection »

Photo : AIP

Abidjan, 06 déc (AIP)- La Côte d’Ivoire et les pays d’asile ont adopté une feuille de route pour le rapatriement de 11 000 réfugiés ivoiriens sur 18 mois lors d’une réunion régionale sur les solutions durables pour les réfugiés ivoiriens à Abidjan.

Cette réunion s’est déroulé les 28 et 29 novembre 2018, sous les auspices du ministère des Affaires étrangères et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), en présence des autorités du Ghana, de Guinée, du Libéria, du Mali et du Togo, principaux pays d’accueil des réfugiés ivoiriens.

Les solutions durables doivent tenir compte de l’aspiration des 23 000 réfugiés toujours enregistrés dans les pays d’asile. Principalement de ceux qui ont exprimé leur intention de retourner en Côte d’Ivoire, à la suite de l’ordonnance d’amnistie du Président ivoirien, en date du 6 août 2018, pour les personnes poursuivies ou condamnées en lien avec la crise post-électorale de 2010 ou pour des infractions contre la sûreté́ de l’Etat commises après le 21 mai 2011.

« Retourner chez soi reste l’espoir le plus fort pour les réfugiés. Le HCR poursuivra ses efforts pour répondre aux aspirations au retour des réfugiés ivoiriens et faciliter également leur réintégration durable dans leur communauté, une étape essentielle pour garantir la cohésion sociale et leur permettre de reconstruire leur vie dans la dignité » a déclaré Mohamed Askia Touré, Représentant résident du HCR en Côte d’Ivoire lors de la réunion qui a eu lieu les 28 et 29 novembre à Abidjan.

A l’issue de cette réunion régionale, deuxième du genre après celle de 2016, les participants ont adopté une feuille de route de 18 mois, à compter de janvier 2019, pour d’une part, intensifier le rapatriement des réfugiés ivoiriens, ou faciliter leur intégration dans les pays d’asile selon leur choix et, d’autre part, élargir les stratégies d’interventions pour garantir un retour durable.

Lire aussi :
L’expérience de la Côte d’Ivoire en matière de sortie de crise saluée à l’ONU

« Le peuple ivoirien et son Gouvernement expriment toute leur gratitude aux pays qui ont accueilli les Ivoiriens en quête de protection et invitent tous les acteurs à faire de la mise en œuvre de cette feuille de route une priorité » a déclaré Son Excellence Daouda Diabaté, Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire.

Depuis 2011, l’Etat ivoirien, le HCR et les gouvernements des cinq principaux pays d’accueil des réfugiés ivoiriens (Ghana, Guinée, Libéria, Mali et Togo) ont signé des accords tripartites afin de leur garantir un cadre légal pour un retour volontaire, en sécurité et dans la dignité. A ce jour, environ 270 000 réfugiés ivoiriens ont regagné leur pays grâce aux efforts des autorités ivoiriennes et celles des pays d’asile, du HCR et de ses partenaires.

(AIP)

bsb/ask

Commentaires
Haut