Café et Cacao

Lancement d’un projet d’appui des USA au secteur du cacao en Côte d’Ivoire

CACAO-agriculture

MOCA s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Food for progress » financé par l’USDA

Phot: Archives

Abidjan, 5 déc (AIP) – “Maximizing opportunities in cocoa activities (MOCA)”, un projet d’appui du gouvernement américain au secteur du cacao en Côte d’Ivoire, sera officiellement lancé dans trois régions cibles (Abengourou, Daloa et Soubré), à compter de mardi.

Le projet MOCA vise à accroître l’efficacité de la chaîne de valeur ivoirienne du cacao à travers une amélioration de la qualité et de la disponibilité de la production et des intrants, une amélioration de la récolte et de la manutention après récolte, ainsi qu’une facilitation des relations commerciales et un renforcement des capacités des producteurs afin de mieux répondre à la demande du marché international.

MOCA s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Food for progress » financé par le département américain de l’Agriculture (USDA). Il (le projet) sera déployé dans les régions de forte production de la Nawa, du Haut-Sassandra et de l’Indenié-Djuablin. Le lancement officiel est prévu mardi à Abengourou (pour ce qui concerne l’Indenié-Djuablin), mercredi à Daloa (Haut Sassandra) et jeudi à Soubré (Nawa).

La cérémonie solennelle de lancement va réunir les acteurs du secteur du cacao des régions concernées en vue de leur présenter les objectifs du projet et la stratégie générale pour l’atteinte des objectifs visés. Ces acteurs de la chaîne de valeurs du cacao pourront à l’occasion échanger avec l’équipe de gestion afin d’être informés sur les différentes étapes de la mise en œuvre ainsi que sur les différentes composantes du MOCA.

Prévu pour être déployé sur trois ans, le projet est mis en œuvre en Côte d’Ivoire par Cultiver de Nouvelles Frontières en Agriculture (CNFA), une organisation internationale de développement agricole spécialisée dans la maximisation des opportunités dans le secteur du cacao.

Lire aussi :
L’accord de pêche Côte d’Ivoire-UE débouche sur des avancées concrètes

Le programme Food for Progress du gouvernement américain a conclu, depuis le 22 septembre 2018, un partenariat avec l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), en vue de la mise en œuvre efficiente du MOCA, signale-t-on.

Le cacao est la principale culture de rente de la Côte d’Ivoire. Le pays caracole depuis de nombreuses années à la tête des Etats producteurs, avec 40% des quantités produites mondialement. Le cacao pèse aujourd’hui 15% du PIB ivoirien, assure 50% des recettes d’exportation du pays et assure 2/3 des emplois directs et indirects.

(AIP)

asga/kg/ask

Commentaires
Haut