Zouan-Hounien

La ministre Mariatou Koné appelle les populations de Zouan-Hounien à “ne pas rendre le mal par le mal”

La ministre Mariatou prône la tolérance et le vivre ensemble à Zouan-Hounien

Photo : AIP

Man, 01 déc (AIP)- La ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné, a appelé vendredi à Zouan-Hounien, les populations à “ne pas rendre le mal par mal”, après les affrontements communautaires du 21 novembre qui ont fait cinq morts, 137 blessées à l’arme blanche, et ont causé la destruction d’importants biens matériels, suite à la mort de l’élève, tabassé par un transporteur.

«Après le décès du jeune Dénivèle Kolé, on enregistre en somme cinq personnes décédées, 137 blessés à l’arme blanche dont 51 cas graves, 25 maisons incendiées, quatre maisons saccagées, trois maisons pillées, une église incendiée, une mosquée incendiée, une pharmacie saccagée et pillée, des voitures endommagées… Pourquoi rendre le mal par le mal quand on croit tous en Dieu ? Est-ce que la vengeance peut régler un problème ? Je suis venue vous prier d’éteindre le feu de la haine, d’être tolérant les uns envers les autres. Je vous demande pardon, faites en sorte que ces événements malheureux ne se répètent plus ici »,a souligné Mme Koné.

En présence de son collègue des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, ainsi que de plusieurs autorités, elle a appelé les populations à se référer en cas de conflit et de problème, à l’État de droit et non se faire elles-mêmes justice.

La ministre n’a pas oublié d’inviter les guides religieux, les chefs traditions et les leaders politiques de Zouan-Hounien, à œuvrer pour la paix et à prôner le “vivre ensemble”. «Rien ne vaut la paix, les Malinké et Yakouba vivent ensemble depuis longtemps, il ne faut pas laisser la haine briser cette fraternité », a-t-elle insisté.

Au nom du gouvernement, elle a traduit sa compassion aux familles éplorées qui ont enregistré des décès et a remis à chacune, la somme d’un million de francs CFA. Les cadres de Zouan-Hounien ont également offert à chacune des dites familles, 135 000 francs CFA, trois complets de pagnes et un sac de riz.

(AIP)

amak/tm

Commentaires
Haut