Pêche

L’accord Côte d’Ivoire-UE débouche sur des avancées concrètes

pêche UE-CIV

Les partenaires sont convenus de prolonger leur soutien à la gestion durable des ressources

Photo : AIP

Abidjan, 30 nov (AIP)- Les 27 et 28 novembre 2018, la première réunion de la Commission mixte de gestion de l’Accord de partenariat de pêche 2018-2024 entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne (UE) a débouché sur des avancées concrètes, selon un communiqué de la délégation de l’UE à Abidjan parvenu vendredi à l’AIP.

Cet accord, explique le communiqué, encadre l’accès des navires thoniers de l’Union européenne à la zone de pêche de la Côte d’Ivoire. En contrepartie, une contribution financière du budget de l’Union et des redevances payées par les armateurs de l’Union sont versées à la Côte d’Ivoire.

Une enveloppe globale d’environ 900 000 euros par an sur six ans résulte de ces contributions publiques et privées.

Afin de soutenir le secteur de la pêche, renforcer la gouvernance et contribuer à la croissance et à l’emploi, un programme d’appui au secteur a été approuvé mercredi par les partenaires pour les six prochaines années pour un montant de 2,33 millions d’euros (1,53 milliards de FCFA) puisé sur le budget de l’Union européenne.

Lors de la commission mixte, les parties ont aussi fait le bilan des actions en faveur du secteur financées sous le protocole précédent (2013-2018). Parmi ces actions, la surveillance des activités de pêche était prioritaire.

Dans ce cadre, le centre national de surveillance des pêches a été établi et équipé, il est désormais opérationnel et renforce la protection de la ressource halieutique.

Les partenaires sont convenus de prolonger leur soutien à la gestion durable des ressources, notamment par la recherche halieutique et la statistique, et d’engager de nouvelles actions en faveur entre autre du développement de l’aquaculture et des femmes engagées dans la filière de la pêche artisanale.

Selon Jobst von Kirchmann, Ambassadeur de l’Union européenne, la Côte d’Ivoire est un partenaire majeur de l’Union européenne dans le domaine de la pêche, du fait de l’importance du Port d’Abidjan et des flux commerciaux.

Lire aussi :
Le gouvernement allemands s’engage à soutenir l’économie ivoirienne

«100% du thon transformé en Côte d’Ivoire approvisionne les consommateurs de l’Union européenne. Nous sommes engagés de longue date aux côtés de la Côte d’Ivoire par des actions très concrètes, en particulier pour soutenir la lutte contre la pêche illégale qui menace la ressource et la vie des pêcheurs artisanaux. Je suis heureux que ce partenariat « gagnant-gagnant » franchisse une étape supplémentaire», s’est réjoui l’ambassadeur de l’UE.

L’Union européenne est constituée de 28 états membres qui ont décidé de mettre graduellement en commun leur savoir-faire, leurs ressources et leur destin.

(AIP)

bsp/tm

Commentaires
Haut