Dimbokro

Dix-sept cas de VBG enregistrés de janvier à septembre dans le N’zi et le Moronou

Photo : d'archives

Dimbokro, 14 nov (AIP) – Au total 17 cas de violences basées sur le genre (VBG), toutes formes confondues, ont été enregistrés de janvier à septembre 2018 dans le N’zi et le Moronou, révèle la direction régionale du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Il y a trois cas de viol, selon le responsable de la planification et documentation en charge des questions de VBG de cette direction, Grah Beugré Charly lors d’un entretien, à l’AIP à Dimbokro.

« Le viol est sévèrement puni par la loi. Il faut signaler les cas qui surviennent pour une prise en charge efficace des survivants et surtout éviter les arrangements », a-t-il conseillé, affirmant que la victime court de gros risques notamment le risque de contracter le SIDA.

Egalement sept cas d’agression physique et six cas de déni de ressources.« Ces agressions s’observent principalement dans les familles car certaines personnes croient détenir le droit de vie ou de mort sur d’autres. Il faut mettre fin à ces violences », a ajouté Grah Beugré.

Le responsable de la planification et documentation en charge des questions de VBG exhorte toutes les parties concernées à prendre attache avec la plateforme de VBG le plutôt possible pour faciliter les procédures.

(AIP)

ik/ask

Commentaires
Haut