UEMOA

Des pays ayant des frontières en partage œuvrent à leur gestion intégrée

Un atelier de renforcement des capacités des membres de la CNFCI et des structures en charge des questions de frontières du Mali et de la Guinée

Les participants à l’atelier de renforcement des capacités des membres de la CNFCI et des structures en charge des questions de frontières du Mali et de la Guinée sur des questions de gestion intégrées des frontières

Photo : AIP

Abidjan, 14 nov (AIP)- Un atelier de renforcement des capacités des membres de la commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) et des structures en charge des questions de frontières du Mali et de la Guinée sur des questions de gestion intégrées des frontières s’est ouvert mercredi à Abidjan.

Cet atelier vise à faciliter les questions de délimitation des frontières de ces pays, leur coopération transfrontalière et les échanges entre les membres des différentes commissions en charge de la gestion des frontières. Il a été ouvert en présence du directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Houndjé Luc et de l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Michael Grau.

« Les frontières, en délimitant de façon rigide les souverainetés étatiques, deviennent belligènes et alimentent de nombreux conflits. Il est possible de prévenir ces conflits par la coopération renforcée entre les Etats voisins sur cette question cruciale des frontières et c’est la voie que la Côte d’Ivoire a choisie », a expliqué M. Houndjé, représentant le ministre Sidiki Diakité.

Pour lui, il est impérieux de travailler en synergie pour amoindrir, voire éliminer les risques de conflits liés à des questions de frontières. « Il s’agit de créer le cadre d’une coopération visant à gérer  tout risque de différends entre nos Etats frères qui seraient imputables à des revendications sur les limites territoriales et maritimes », a-t-il fait valoir.

L’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Michael Grau a salué la tenue de cet atelier rendu possible grâce à la coopération de son pays à travers le GIZ. Il s’est félicité de l’engagement du gouvernement ivoirien dans la gestion holistique de ses frontières, par la  création de la commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI).

« La mise en œuvre de ces programmes locaux a permis d’enregistrer des progrès importants notamment le renforcement des cadres institutionnels. Nous avons constaté avec satisfaction la mise en œuvre des programmes de délimitation et de démarcation des frontières », a-t-il indiqué.

Grau a expliqué que ce programme vise à favoriser la paix, la sécurité et la stabilité mais également à favoriser l’intégration socio économique et le développement durable. « Nous sommes heureux de constater que les soutiens précédents de l’Allemagne ont bénéficié à bon nombre d’Etats membres de l’Union africaine, notamment dans le cadre de notre appui au programme frontière de l’Union africaine depuis 2008 à hauteur de 44,8 millions d’euros », a-t-il signifié.

(AIP)

gak/ask

Commentaires
Haut