Tourisme

Le projet pilote du classement des réceptifs hôteliers lancé

Le ministre Siandou Fofana prépare de grands projets pour le secteur touristique.

Photo : AIP

Abidjan, 10 nov (AIP)- Le projet pilote du classement des réceptifs hôteliers, d’un coût 50 millions FCFA, va couvrir les localités d’Abidjan, d’Aboisso, d’Assinie, d’Adiaké, de Bonoua, de Grand-Bassam, de Grand Lahou de Jacqueville et de Dabou, selon un communiqué du ministre du Tourisme et des loisirs.

Procédant vendredi au lancement du projet à Assinie au nom du ministre du Tourisme et des Loisirs, le directeur de cabinet, Dr Aphing-Kouassi a précisé que 72 agents ont prêté serment récemment au Tribunal d’Abidjan.

Le classement des hôtels et autres espaces de loisirs amènera les acteurs à être plus professionnels. « Vous n’avez aucune obligation envers les agents assermentés qui viendront, à part votre gentillesse », a-t-il lancé à l’endroit des opérateurs du secteur.

A l’issue de la phase pilote, les directions régionales en liaison avec la direction des activités touristiques poursuivront le processus d’évaluation dans les autres villes du pays. D’une durée de deux mois, la phase pilote permettra d’évaluer 150 établissements d’hébergement et de restauration pour en classer 125.

Selon Marc Vicens, président du Fonds de développement touristique, la structure qui finance le projet pilote, les critères d’évaluation prendront en compte les matériaux de construction, les équipements, l’aménagement de l’hôtel notamment le mobilier, le service…

« Aujourd’hui, certains hôtels se sont auto-classés alors que leur mobilier ne correspond plus du tout au classement qu’eux-mêmes ce sont donnés. Le prix qu’on demande doit également correspondre au classement de l’hôtel. Si nous voulons exister au plan international, nous devons absolument classer les hôtels avec beaucoup de rigueur », a-t-il relevé.

“Depuis 30 ans, la Côte d’Ivoire n’a plus classé d’hôtel. Pour une destination qui se respecte, il est bon d’étoiler à nouveau les hôtels et restaurants du pays pour que la clientèle internationale ait confiance”, a souligné le directeur des activités touristiques, Koddi Norbert.

Depuis 2015, la direction des activités touristiques s’est attelée à produire des projets de norme de classement des hôtels, des restaurants, des maquis en Côte d’Ivoire. Ces projets ont été validés par l’ensemble des acteurs du secteur à un séminaire en septembre 2017.

(AIP)

bsp/cmas

Commentaires
Haut