Man

Des mesures prises pour sécuriser la campagne café-cacao 2018-2019 dans le Tonkpi

Rencontre à la préfecture de police de Man pour la sécurisation de la campagne 2018-2019 dans le Tonkpi

Photo : AIP

Man, 10 nov (AIP) – Des mesures ont été prises vendredi pour sécuriser dans la région du Tonkpi, la campagne café-cacao 2018-2019 surtout que la ville de Man enregistre déjà près de 100 millions de francs CFA arrachés à différents opérateurs économiques, par des bandits.

A l’initiative de la préfecture de police de Man en collaboration avec la gendarmerie, cette rencontre a enregistré la présence des acteurs de la filière café-cacao, des opérateurs économiques et de cinq structures bancaires.

« L’une des recommandations est de dégager les devantures des banques parce qu’il a été remarqué que les devantures de banques enregistrent la présence de certaines personnes comme les gérants de cabine. Il a été demandé aussi que les opérateurs économiques puissent agir autrement dans les manipulations des fonds parce qu’aujourd’hui, il n’est pas aisé de se déplacer avec 50 millions de francs CFA là où on pouvait faire d’autres modes de payement sans que ce ne soit par liquidité », a expliqué le préfet de police de Man, Ouattara Brahima.

Il faisait référence au vol subi par M. Kalo Lamine qui a été dépouillé de ses 50 millions de francs le 2 novembre par des individus à moto, après un retrait à la banque.

Il a été recommandé également d’assainir l’environnement des opérateurs économiques et des différentes coopératives parce que selon les forces de défense et de sécurité, les malfrats ont souvent le programme de celui qu’ils vont dévaliser. « Ils savent qui a fait un retrait d’une banque et ils savent qui va à telle destination, c’est que naturellement dans ce milieu il y a des non dits », a ajouté le préfet de police.

Les opérateurs économiques ont été appelés à adopter de nouveaux systèmes de payement dont celui implémenté par la filière café-cacao « qui est plus sécurisé ».

Pour réduire les risques de vols, il a été proposé la célérité des opérations bancaires parce les opérateurs économiques se sont plaints que quand ils déposent des chèques, les banques prennent le temps pour des vérifications.

Par ailleurs il a été rappelé lors de cette rencontre que les deux numéros verts que sont le 77 35 27 20 et le 43 16 49 57 sont mis à la disposition des populations du Tonkpi en cas d’agression et de vol.

(AIP)

amak/cmas

Commentaires
Haut