Routes

Le dernier reprofilage de l’axe Téhini-Doropo date des années 80

Bouna-route-Gogo

Des coopératives, plaident auprès du Conseil régional du Bounkani pour un reprofilage urgent afin mettre fin à leur calvaire.

Photo : AIP

Bouna, 08 nov (AIP)- L’axe routier Téhini-Doropo, passant par Gogo, n’a pas été reprofilé depuis les années 80, a appris mardi à l’AIP, auprès des usagers de cette voie.

Le tronçon Téhini-Gogo-Doropo, long de 45 km, sombre dans un délabrement, et ce, depuis une trentaine d’années. Les dernières machines à avoir reprofilé ce tronçon sont celles des ex-Travaux publics (TP), signale-t-on.

Le mauvais état de la voie lié principalement à l’érosion, crée de réels désagréments aux populations notamment aux producteurs d’igname et d’anacarde qui éprouvent de véritables difficultés à acheminer leur produits à Bouna, à 95 km vers le Sud.

Certains assistent impuissants au pourrissement de leurs produits quand d’autres, au pire des cas, optent pour l’exportation vers le Burkina Faso à 17 km de la zone. Bien conscients des dangers liés à la fuite des produits vers les pays limitrophes, il disent le faire ainsi pour ne pas subir les fréquents dommages qu’engendrent le mauvais état de l’axe Téhini-Doropo, sur la qualité de leur produits.

Ces producteurs, regroupées en coopératives, à Gogo, plaident donc auprès du Conseil régional du Bounkani pour un reprofilage urgent de cet axe routier en cette période de traite d’igname et mettre fin à leur calvaire.

(AIP)

on/fmo

Commentaires
Haut