Livres

Nicolas Mathieu remporte le prix Goncourt 2018 pour “Leurs enfants après eux”

Nicolas Mathieu-Goncourt-livre-littérature

La semaine des prix littéraires a démarré lundi en France avec le Femina

Photo : AIP

Abidjan, 07 nov (AIP) – Nicolas Mathieu, 40 ans, a décroché, mercredi, le prix Goncourt 2018 pour son roman “Leurs enfants après eux” (éd. Actes Sud).

Fresque politique et sociale et roman d’apprentissage sur l’adolescence, “Leurs enfants après eux” est le 2ème roman du lauréat.

Dans cette œuvre, Nicolas Mathieu raconte les découvertes d’une bande d’adolescents âgés de 14 ans dont certains vivent à Heillange, une cité sidérurgique délaissée dans l’Est de la France qui évoque Hayange (Moselle). Entre les transgressions de ces lycéens et la description d’une France en crise, l’auteur fabrique une “fiction lucide, acide et jouissive”, d’après la critique de Culturebox.

“J’ai passé 18 mois enfermé dans une pièce seul et là je suis tout d’un coup comme un lapin devant les phares d’une voiture”, a commenté Nicolas Mathieu devant une nuée de micros, au restaurant Drouant. “Ce prix va changer forcément ma vie. Je pense à mon fils Oscar. Dans ces cas là on revient aux fondamentaux, je pense à ma famille, mes parents, la ville ou je suis né [Epinal, ndlr], aux gens dont je parle dans le livre. Tout ça, ça remonte”, a-t-il poursuivi, après l’annonce du lauréat du Goncourt.

Pour sa part, Valérie Manteau – qui ne figurait pas dans la liste des finalistes – obtient le Renaudot pour son livre Le Sillon (éd. Le Tripode). Philippe Lançon, déjà lauréat du prix Femina pour Le Lambeau (éd. Gallimard), obtient lui un prix spécial du Renaudot.

Lire aussi :
Alliance mondiale du livre : formation des formateurs sur le logiciel d’édition Bloom à Kampala

Plus prestigieux des prix littéraires en France, le Goncourt s’écoule en moyenne à plus de 400 000 exemplaires, le Renaudot à plus de 250 000, le Femina à 60 000 exemplaires et le Médicis à 45 000.

La semaine des prix littéraires a démarré lundi en France avec le Femina. L’édition 2018 va s’achever le 12 novembre.

En 2017, le Goncourt avait été attribué à Eric Vuillard pour “L’ordre du jour” (Actes Sud).

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut