Décès

Décès d’Abou Drahamane Sangaré, président de la branche «radicale» du FPI

Abou Drahamane Sangaré décédé dans une clinique abidjanaise
Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)-Le leader du Front populaire ivoirien (FPI), tendance « Gbagbo ou rien », Abou Drahamane Sangaré, est décédé dans une clinique abidjanaise, des suites d’une intervention chirurgicale, a appris APA, samedi de sources concordantes.

Selon ces sources, l’ex-ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, ancien Inspecteur général d’Etat sous Laurent Gbagbo est décédé, ce samedi, après une intervention chirurgicale liée à une crise de prostate, à la clinique Farah où il a été « interné vendredi soir», explique une source médicale.

Une autre source précise que l’intervention chirurgicale a eu lieu à la clinique l’Hôtel-Dieu, également située dans le sud d’Abidjan avant que M. Sangaré ne soit transféré à la clinique Farah.

Lire aussi :
Décès à Abidjan de l’homme politique ivoirien Aboudramane Sangaré

Deux semaines après Marcel Gossio, ancien directeur général du Port autonome d’Abidjan décédé brusquement le 21 octobre dernier, au lendemain de l’inhumation du Pr. Raymond Abouo N’dori, un autre cadre du parti de Laurent Gbagbo, c’est au tour de Sangaré d’abandonner ses camarades.

HS/ls/APA

Commentaires
Haut