Société

La cité universitaire internationale de Rabat, un exemple de migration positive en Afrique

« Vous êtes aujourd’hui dans le lieu qui présente la plus grande diversité au Maroc », a indiqué Mohamed Methqal

Photo : AIP

Rabat, 26 oct(AIP) – La cité universitaire internationale de Rabat avec plus de 11.000 étudiants étrangers venus de 44 pays africains est un exemple de migration positive et contribue à la formation de talents africains dans des disciplines importantes pour le développement du continent.

« Vous êtes aujourd’hui dans le lieu qui présente la plus grande diversité au Maroc. Je peux vous assurer que si vous cherchez dans toute l’Afrique, ce lieu représente la plus grande diversité », a indiqué jeudi, le directeur général de l’agence de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal aux femmes africaines des médias en visite dans la structure, en prélude à la 2ème édition du Forum des femmes journalistes d’Afrique (PANAFRICAINES), qui se tient du vendredi au samedi à Casablanca au Maroc.

Cette cité accueille des jeunes étudiants, des cadres du secteur public bénéficiaires des stages de formation de l’AMCI. Elle est une initiative de l’agence et incarne la vision du roi Mohamed VI qui envisage « faire de la coopération Sud-Sud un axe fondamentale de sa politique étrangère ».

Les étudiants bénéficient de diverses commodités de logement, d’une assistance médicale qui leur permettent d’évoluer au sein d’un environnement de travail et de vie dynamique et convivial qui procure les conditions nécessaires à la réussite de l’étudiant et à son épanouissement personne.

Inaugurée en 1993, la Cité Universitaire internationale de Rabat accueille chaque année des étudiants de diverses nationalités dans la cadre des accords de coopération entre le Maroc et les pays partenaires.

(AIP)
tad/kam

Commentaires
Haut