Asie

Le plus long pont du monde inauguré entre Hong Kong et Macao

pont Zhuhai Honk Kong Macao

« Ce genre de grands travaux est un moteur de croissance », explique Hu Xingdou

Photo : AIP

Abidjan, 23 oct (AIP)- Le plus long pont maritime au monde, d’une longueur de 55 km, a été inauguré, ce mardi, entre Hong Kong et Macao (Chine), par le président chinois, Xi jinping.

« Je déclare le pont Zhuhai, Macao, Hong Kong officiellement ouvert. Bravo, notre pays est de plus fort ! Vive la Chine », a lancé Xi Jinping, lors de la coupure du ruban.

Ce pont relie la ville de Zhuhai sur le continent à Hong Kong et Macao. Estimés à plus de 17 milliards d’euros, les travaux de cette « merveille du monde » ont duré neuf ans.

L’ouvrage est constitué de trois ponts à haubans qui chevauchent l’embouchure du delta de la rivière des Perles, avant de plonger dans la mer puis d’en ressortir via deux îles artificielles. Le « serpent de mer » a près de six kilomètres de tunnels sous-marins, avec pour objectif d’intégrer d’avantage ces trois pôles économiques que sont la province du Guangdong et les régions administratives spéciales de Macao et de Hong Kong.

« Ce pont, c’est vraiment l’un des ouvrages du siècle pour la Chine. L’investissement est énorme ! A court terme, forcément, il ne sera pas rentable. Mais à long terme, l’ouvrage sera utile aux habitants de la région et à l’économie chinoise. Ce genre de grands travaux est un moteur de croissance », explique Hu Xingdou, chercheur en sciences économiques à l’Institut des technologies de Pékin. Cet ouvrage va donner un coup d’accélérateur au développement de Hong Kong et de Macao. Il va aussi permettre l’intégration économique, culturelle et sociale des habitants de Canton, Hong Kong et Macao. »

Ce nouveau pont qui met Zhuhai à 45 minutes de l’aéroport international de Hong Kong, 1h25 pour le trajet entre le continent et le port à conteneur de Kwai Chung, a eu un coût humain important. « Depuis le début de la construction du pont jusqu’à aujourd’hui, 11 ouvriers sont morts dans la région de Hong Kong. Il faut ajouter à cela neuf morts parmi les ouvriers du continent, dont trois qui sont tombés dans la mer, énumère Xiao Qianwen de l’association pour la protection des droits des victimes d’accidents industriels de Hong Kong. Au total : 20 ouvriers sont décédés sur ce chantier».

L’ouvrage est destiné à durer au moins un siècle selon les médias d’Etat.

(AIP)

tls/ask

Commentaires
Haut