Faits divers

Un enseignant et sa famille victimes de cambriolage à Séguéla

Microbes - machette - insécurité - vols - violences - cambriolage - homicide

Pour protester contre cet énième acte d’agression, les collègues de la victime ont effectué une marche dans la ville

Photo : Archives

Séguéla, 22 oct (AIP)- Un professeur de philosophie au lycée moderne Dominique Ouattara de Séguéla, N’Dri Koffi Justin, a été, avec sa femme et sa fillette de trois ans, victime de cambriolage et d’agression à la machette par des individus non encore identifiés dans la nuit de dimanche à lundi, a appris l’AIP auprès de la victime.

Selon l’enseignant, les malfaiteurs ont fait irruption dans la maison en fracturant la porte d’entrée. A leurs cris de détresse et d’alerte, ils se dirigent vers la chambre à coucher du couple. Le premier à y pénétrer éteint la lumière et est aussitôt maîtrisé par le père de famille qui lui assène un violent coup de poing.

Dès lors, un second scélérat accourt, allume l’ampoule et assène des coups de machette à tous ceux présents dans la chambre, avant de prendre son acolyte et de se faire la belle avec la moto, les téléphones et l’argent de la famille.

Transporté au centre hospitalier régional (CHR) de Séguéla, N’Dri Koffi Justin se tire avec des plaies sur le corps, principalement sur le bras droit et une oreille pendante, tandis que sa femme et sa fille s’en sortent avec des blessures aux pieds et aux têtes.

Pour protester contre cet énième acte d’agression, les collègues de la victime, avec l’appui de ceux des deux autres établissements secondaires de la ville, ont effectué une marche qui les a conduits à la direction régionale de l’Education nationale, au commissariat de police et à la préfecture.

(AIP)

kkp/ask

Commentaires
Haut