Elections municipales et régionales

Port-Bouët: Siandou Fofana appelle à la dissolution des CEI locales

CEI - Siandou Fofana - RHDP - Port-Bouët

M. Fofana a dénoncé des « tricheries » de la CEI locale 1 de Port-Bouët, et a annoncé des actions judiciaires contre sa présidente

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Siandou Fofana, candidat du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir) pour les municipales à Port-Bouët (Sud Abidjan), a appelé jeudi à la « dissolution » de la Commission électorale locale, souhaitant que la reprise du scrutin soit assurée par la Commission électorale centrale.

« Il y a eu des PV (procès verbaux) fabriqués et des dysfonctionnements dans la CEI 1 de Port-Bouët, nous demandons dans ce cas, la dissolution de la CEI (Commission électorale indépendante) locale et que celle-ci ne prenne plus part à l’organisation des élections à venir », a déclaré M. Siandou face à la presse.

M. Siandou a demandé que « la Commission électorale centrale s’occupe elle-même de l’organisation de ces élections pour une question de transparence, d’efficacité, de moralité et d’équité (…) étant entendu que les deux CEI (locales) sont mises en cause » dans l’annulation du scrutin.

« Je pense qu’ils (membres des CEI 1 et 2) sont disqualifiés pour avoir pris part » à un « plan » de fraudes avec l’adversaire Sylvestre Emmou, « alors force doit demeurer à la CEI centrale pour désigner ceux qui devraient pouvoir engager cette (nouvelle) élection », a -t-il insisté.

Lire aussi :
Le RHDP estime que la plupart des indépendants vainqueurs lui sont favorables

Le candidat du RHDP qui a en outre dénoncé des « tricheries » orchestrées par la présidente de la CEI locale 1 de Port-Bouët, a annoncé des poursuites judiciaires contre cette dernière, qui selon lui, a participé à des fraudes ayant « empêché 36.000 votants » de prendre part au scrutin.

Il a déploré des « irrégularités constatées » qui ont donné la possibilité à M. Emmou de « contrôler le processus électoral » et de « transporter une partie du matériel électoral » avec la complicité de la présidente de la CEI 1, Mme Hortense Koudouho, avant d’ajouté « on nous a volé notre victoire ».

La Commission électorale indépendante (CEI) a annulé l’élection des conseillers municipaux de la circonscription de Port-Bouët à la suite d’actes de vandalisme ayant empêché la compilation des résultats. Le scrutin invalidé devrait être repris dans un délai de un mois.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut