Coton

JAAD 2018 : Le ministre Sangafowa inaugure le Centre de classement coton de Côte d’Ivoire

L’ambassadeur de l’UE remet la clé du 3C-CI au ministre Sangafowa Coulibaly (Bouaké, le 18/10/2018)

Photo : AIP

Bouaké, 18 oct (AIP) – Le Centre de classement coton de Côte d’Ivoire (3C-CI), une infrastructure unique du genre dans le pays et située à Bouaké, a été officiellement remis jeudi à l’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (INTERCOTON), après sa réhabilitation et son équipement à plus de 700 millions FCFA par l’Union européenne (UE).

C’est en sa qualité de ministre de l’Agriculture et du Développement rural que Mamadou Sangafowa Coulibaly, très heureux, a réceptionné la clef symbolique de l’infrastructure des mains de l’Ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchmann, avant de la remettre à son tour au président de l’INTERCOTON, Soro Yacouba.

Dans son allocution qui a précédé la réception de l’ouvrage et sa visite guidée, le patron de l’agriculture ivoirienne a rendu un vibrant hommage au Président Alassane Ouattara et au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, pour leur haute vision portant relance et développement de l’agriculture dans ce pays qui fait du secteur, le moteur de sa croissance.

Le ministre Sangafowa a également exalté la coopération entre l’UE et la Côte d’Ivoire notamment au niveau de la grande famille de l’agriculture, tout en mettant l’accent sur l’importance de la filière coton.

Au cours de ces dernières années, « l’Etat a consenti plus de 80 milliards FCFA dont plus de la moitié venant de l’Union européenne, pour la relance de la filière coton », a relevé Sangafowa Coulibaly.

La réhabilitation et l’équipement du Centre de classement coton de Côte d’Ivoire ont été financés par l’UE à travers l’Ordonnateur national suppléant du FED (ONS). Les travaux ont été réalisés par l’ONUDI, maître d’ouvrage.

Opérationnel depuis 2014, cet outil est essentiel pour la commercialisation de la fibre de coton sur le marché international. En effet, le 3C-CI a pour mission principale de contribuer de manière active à restaurer le label du coton ivoirien sur l’échiquier international, en déterminant les caractéristiques commerciales (types de vente, longueur de soie) et technologiques sur une proportion de balles produites.

Le Centre a une capacité d’exploitation de 10 000 échantillons par jour et emploie 37 personnes, essentiellement des classeurs.

La production de coton graine à l’issue de la campagne 2017-2018 est de 413 205 tonnes, avec un rendement de 1263 kg/ha.

La cérémonie s’est tenue dans le cadre de la 7ème édition des Journées de l’administration agricole délocalisée (JAAD) qui a pour théâtre les régions du Gbêkê, du Hambol, du Bélier et le District autonome de Yamoussoukro, du 17 au 20 octobre 2018. Le thème est ‘’Transformation structurelle de l’économie agricole’’.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut