Elections municipales et régionales

La POECI d’accord avec le taux de participation annoncé par la CEI

POECI - Bamba Sindou - Kodjo Marie-Paule - société civile - observateurs - élections

La POECI conclut que la réforme électorale devient une priorité absolue après les faiblesses du système électoral découvertes

Photo : AIP

Abidjan, 17 oct (AIP)- La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI) a marqué son accord, mercredi, avec le taux de participation des municipales de 36,20% annoncé par la Commission électorale indépendante (CEI), car la jugeant compris dans celui de son intervalle de 35,6% et 39,2%, soit une estimation de 37,4%.

Dans une déclaration transmise à l’AIP, la POECI remarque ce taux connait une légère régression comparativement à celui du scrutin de 2013 qui était de 36,49% et dénote du désintérêt des populations pour les processus électoraux et politiques.

Fort de ce constat, la POECI invite les différents acteurs à s’engager dans une réflexion profonde sur le processus démocratique et à renforcer les campagnes de sensibilisation afin d’inciter les Ivoiriennes et Ivoiriens, notamment les jeunes à s’inscrire sur la liste électorale et à participer massivement aux différents scrutins pour plus de légitimités aux institutions.

La Plateforme dénonce aussi la manière dont certaines CEI locales ont fonctionné, rendant les résultats proclamés suspicieux dans certaines régions, sans une traçabilité des procès-verbaux et des résultats s’y rapportant. Cependant, elle encourage les candidats et candidates qui le désirent à faire les recours nécessaires conformément aux procédures qui régissent le contentieux électoral.

Lire aussi :
Retour sur l’impitoyable bataille du Plateau

La POECI conclut que la réforme électorale devient une priorité absolue après les faiblesses du système électoral découvertes lors de ces élections régionales et municipales. Elle souhaite que ce chantier soit engagé dès maintenant pour rebâtir des consensus forts afin d’éviter une crise post-électorale en 2020.

Pour ces élections municipales et régionales, la POECI a déployé sur toute l’étendue du territoire national, 458 observateurs et observatrices selon un échantillon aléatoire et représentatif des bureaux de vote (BV) à travers la méthodologie du Comptage rapide des votes (PVT).

Ces élections, dans l’ensemble, ont été remportées par le rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la mouvance présidentielle mais ont été émaillées de violences dont le bilan fait état cinq morts et de dégâts matériels.

(AIP)

fmo

Commentaires
Haut