Economie

Le groupe SIFCA poursuit son développement en Afrique de l’Ouest

SIFCA-PROPARCO-AFD-Biokala-énergie

Le projet Biokala, une centrale à biomasse d’une capacité de 46 MW visant la production d’électricité à partir de déchets de palmiers

Photo : AIP

Abidjan, 10 oct (AIP) – Le groupe SIFCA et PROPARCO, filiale de l’Agence française de développement (AFD), ont procédé lundi à Paris, à la signature d‘un prêt de 90 millions d’euros (soit environ 60 milliards FCFA) afin de financer les investissements agricoles des filiales du groupe en Afrique de l’Ouest.

Cette ligne de crédit mise à la disposition de SIFCA par PROPARCO (chef de file), FMO et Société générale, servira à financer son plan d’investissement, rapporte un communiqué de presse du groupe.

Un plan sur cinq ans qui vise à l’extension de ses activités, la création ou le maintien de plus de 180 000 emplois directs et indirects, la formation et le transfert de technologie et de son savoir-faire aux agriculteurs.

A travers ce financement, le groupe devrait pouvoir continuer à développer une chaîne de valeur locale afin de poursuivre l’amélioration de l’offre de biens de 1ère nécessité et contribuer à l’autosuffisance alimentaire en Afrique de l’Ouest.

Ce prêt permettra également au groupe de développer des infrastructures sociales en zones rurales et enclavées. Une partie de l’investissement inclut le financement du projet Biokala, une centrale à biomasse d’une capacité de 46 MW visant la production d’électricité à partir de déchets de palmiers, qui devrait permettre aux populations d’accéder à une source d’électricité propre.

Lire aussi :
Vers le démarrage des travaux de la centrale hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence de M. Alassane Doumbia, PCA du groupe SIFCA et des responsables de PROPARCO, FMO et Société générale.

Fondé en 1964, le groupe SIFCA, leader de l’agro-industrie en Afrique de l’Ouest intervient sur toute la chaîne de valeur de l’huile de palme, du caoutchouc naturel et le sucre de canne. A travers sa fililale Biokala, le groupe compte vulgariser la fourniture d‘énergie renouvelable auprès des communautés locales. Fort de plus de 33 000 employés répartis dans six pays et 11 filiales. Le groupe s’approvisionne en matière première auprès de plus de 110 000 petits planteurs.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut