Asie

L’ex-président de la Corée du Sud condamné à 15 ans de prison pour corruption

Corée du Sud - Lee Myung-Bak - Justice

Deux autres présidents avaient été reconnus coupables de trahison et corruption dans les années 1990

Photo : AIP

Abidjan, 5 oct (AIP) – L’ancien président sud-coréen, Lee Myung-bak, a été condamné vendredi à 15 ans de prison pour corruption, devenant ainsi le deuxième ex-chef de l’Etat de son pays condamné cette année pour des faits similaires.

Au pouvoir de 2008 à 2013, M. Lee, 76 ans, a été reconnu coupable, de corruption et détournements de fonds par le tribunal du district central de Séoul.

Lire aussi :
L’ex-présidente sud-coréenne condamnée à huit ans de prison pour de nouvelles affaires

En août, la condamnation pour corruption et abus de pouvoir de l’ancienne présidente Park Geun-hye, emportée en 2017 par un retentissant scandale, a été aggravée à 25 ans de réclusion.

Avant elle, deux autres présidents, Chun Doo-Hwan et Roh Tae-woo, avaient été reconnus coupables de trahison et corruption dans les années 1990.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut